Anthem School  Index du Forum
Anthem School
Bienvenue. Anthem School est un forum RP, vous incarnerez un personnage masculin ou féminin, élève ou professeur de ce lycée bourgeois réputé.
 
Anthem School  Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

La fougue de la jeunesse !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Les salles de classes. -> Les salles de Mathématiques et de Sciences.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Nov - 02:38 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

Une nouvelle journée se cours s'achevait bientôt à Anthem School, une journée toute identique aux autres : ennuyeuse, pluvieuse. L'orage grondant raisonnait dans les couloirs de l'école tandis que Eliott Norels se rendait à son dernier cours de la journée. Il s'agissait d'un cours de Mathématiques qu'il suivait régulièrement avec d'autres élèves littéraires désirant continuer cette matière. Ces cours n'existant plus pour des étudiants en section littéraire de terminale, l'administration avait mis en place un cours facultatif pour les plus courageux et les plus soucieux de leurs études.
Le cours d'aujourd'hui allait être tout particulier, puisque le professeur habituel se retrouvait absent et noté remplacé sur le tableau des enseignants. Le jeune homme ignorait encore qu'il allait avoir une sacré surprise.

La dernière sonnerie retentie et les élèves entrèrent silencieusement dans la salle de cours. Le châtain ouvrit de grands yeux étonnés lorsqu'il constata l'identité du fameux remplacant. Samuel Lee. En effet, quelle agréable surprise.

« Bonjour professeur Lee. »

Un petit clin d'oeil discret accompagné d'un sourire chaleureux et le garçon regagna sa place habituelle. Le chinois semblait tout aussi surpris que lui.

Ses affaires posées sur la table, son attention se portait dorénavant vers son cours, bien que cela s'annonçait dfficile. Qui pourrait rester concentré si facilement en suivant un cours de Maths donnés par un professeur de sport aussi sexy que bandant. D'autant plus qu'il ne pouvait s'empêcher de penser à cette nuit là chaque fois qu'il le rencontrait à nouveau. Mise à part leur discussion à l'infirmerie, les deux jeunes hommes n'avait réellement discuté de l'état actuel de leur relation. Etaient-ils un couple ? A vrai dire Eliott ne se concidérait pas encore en tant que tel de par la difficulté de la situation, mais cette histoire secrète l'émoustillait fortement. Cela faisait maintenant un peu plus de deux ans qu'ils se connaissaient, qu'ils parlaient et s'appréciaient, un peu plus de deux ans que le châtain se trouvait fort attiré par ce séduisant bonhomme. Il avait d'ailleurs pu constater, ce soir là, que c'était réciproque.

C'est le rouge aux joues qu'il entama les premiers exercices demandés. Ce genre de cours n'étaient pas aussi carrés que les principaux, les élèves pouvaient donc se lever à leur guise et s'entre-aider. Des petits groupes s'étaient formés et Arnold le binoclard s'était empressé de rejoindre l'étudiant. Il ne manquait plus que celui-là.

* Haaa... Concentre toi... J'y comprend rien ! *

Eliott ratura nerveusement les bêtises qu'il avait pu notés et se mordit la lèvre inférieur. Une fille de la classe de TL2 se positionna derrière lui et se pencha pour regarder sa copie, les mains posées sur ses épaules. Les cheveux de la belle, longs et roux, vinrent chatouiller le cou du jeune homme.

« Alors Eliott, c'est pas la forme aujourd'hui on dirait. » dit-elle amicalement.

« Pas vraiment. » dit-il simplement, habitué à sa présence.

Il ne pouvait s'empêcher de jeter des coups d'oeils discrets très réguliers en direction du chinois. Comment pouvait-il se concentrer avec un pot de colle à lunettes, une groupie qui le chatouille et un professeur hyper sexy pas très loin ?!
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Nov - 02:38 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 20:13 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

Le prof tout vêtu d'Armani remarqua aussitôt cette voix qui se distinguait d'entre tous de par sa...familiarité. 


"Bonjour Eliott..." ne pu-t-il s'empêcher de répondre d'un ton qui se voulait le même, enjoué et chaleureux, mais qui malgré lui l'était peut-être un peu plus qu'il l'était avec les autres étudiants.


Bon, voyons voir. Il fallait qu'il change son attention de place, que son regard quitte Eliott et c'est pourqoi iil s'assit à son bureau et se mit à regarder le plan de cours.


Madame Edvine Hardy, cours de mathématique. Bien bien. Si le cours précédent avait été magistrale et franchement embarassant pour le chinois, celui qu'il devait donner la serait quand même pas si mal, il n'aurait qu'à les laisser travailler entre eux, les jeunes avaient des exercices à faire et si jamais il devait expliquer un quelconque truc, deux étudiants chinois faisaient parti de ce groupe, alors ce n'était pas complètement foutu. 


Sur ce, il se leva et regarda le groupe qui l'ignorait royalement. 


"Ok les enfants, vous savez ce que vous avez à faire!"


Une jeune fille rigola, puis lui fit signe de s'approcher. Une brunette sérieusement trop maquillée et son petit groupe de groupies à douchebags. 


Encore une fois, il était sauvé...Eliott était à l'autre bout de la classe et donc avoir l'air naturel n'était quand même pas si mal.


Samuel s'appuya sur le pupitre de la brunette et s'accroupi pour être presque à sa hauteur, prêt à expliquer la matière qu'il avait lu la veille.


"Une question, Mathilda?"


Ses yeux fortement maquillés qui se mirent à papillonner ne lui annoncèrent rien de bien concluant...


"Depuis quand vous portez si bien le Armani, Monsieur Lee?"


Le professeur roula les yeux puis passa une main dans sa chevelure épaisse, ondulée et brillante.


"Depuis que j'ai été mannequin pour eux dans un passé pas si lointain. Des questions sur la matière à l'exercice?"

Booon bon bon. Des fans. N'avaient-elle pas alors compris que la plupart des mannequins étaient gays?


"Eeeuh...je ne comprend pas le problème!" dit celle qui naturellement avait déjà terminé les exercices.


Pour se rappeler de Mathilda, bien sur que le jeune enseignant s'en rappelait. De toute les groupies qu'il avait eu dans sa vie, elle était surement la plus persistante. Celle qui fait presque les poubelles. Plusieurs fois Samuel avait dû aller voir la psy de l'école et lui demander de rencontrer l'étudiante car elle le suivait de façon complètement indescente. 


"Relis le, intelligente comme tu es je suis sur que tu vas arriver à une réponse, et quand ce sera fait, viens me voir à mon bureau. C'est bon?"


Un sourire plus tard, il se leva. Bonsang ce qu'il avait envie d'aller voir Eliott...


Et c'est donc ce qu'il fit. Se frayant un chemin entre les étudiants, il arriva finalement au petit groupe qui s'était formé non loin de lui. Une jeune rouquine lui tournait autour.


*Si seulement tu savais à quel point ce mec la est à moi...hehe.*


"Alors les jeunes, besoin d'aide? Tout va bien Eliott?"


On répondit à sa place.


"Tout est beau, professeur Lee!" l'informa la jeune qui sans doute avait encore envie de le coller.


Revanche, pas revanche?


Revanche.


Samuel regarda la damoiselle d'un oeil tout à fait normal, heureux et ouvert comme toujours quand il enseignait.


"Par contre ma cocotte j'aimerais que tu gardes les mamours pour après le cours...si ça ne te dérange pas. Je le dis à tout le monde alors ne t'en fais pas! C'est juste une note en passant."


Petit clin d'oeil en direction d'Eliott qui alors semblait BOURRÉ de sous entendus, Samuel retourna à son siège coussiné et pris une gorgée de son thé vert au miel, puis s'étant installé confortablement, il repris son livre en chinois et recommenca sa lecture. Bonsang ce qu'il avait envie de parler à son jeune amant. Tant de choses lui manquaient, la langue lui brûlait de mots doux et de petits n'importe quois. Un grand respire lui permis de tasser la vision qu'il avait encore d'Eliott Norels de quand leurs chemins s'étaient croisés, et dans un sens, il se demandait s'il devait cathégoriser cela dans les souvenirs ou dans les beaux moments à revivre éventuellement...


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 21:41 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

Le professeur remplacant s'était joint à un groupe de femelles que plus ou moins tout le monde savait en chaleur. De sa place, l'étudiant ne pouvait entendre de quoi ils pouvaient bien parler mais les yeux papillonnants de la brune et l'air blasé de Samuel lui apportaient tout de même quelques indices. Un instant plus tard, le chinois se dirigeait vers lui.

« Alors les jeunes, besoin d'aide ? Tout va bien Eliott ? »

Il tombait à pic. Non seulement, ces deux pots-de-colle l'enquiquinaient royalement mais en plus il n'arrivait pas à se focaliser sur l'exercice, qui au fond ne devait pas être bien compliqué. Le destin voulu que cette idiote de rouquine réponde à sa place.

« Tout est beau professeur Lee ! »

« Par contre ma cocotte, j'aimerais que tu gardes les mamours pour après le cours... Si ça ne te dérange pas. Je le dis à tout le monde alors ne t'en fais pas ! C'est juste une note en passant. »

Un sourire satisfait s'afficha sur les lèvres du châtain suite au clin d'oeil de Samuel Lee. Alors il marque son territoire ? Celui-ci retourna à son siège et se mit à bouquiner. La rouquine en profita pour se rapprocher une nouvelle fois du jeune homme et lui murmura à l'oreille.

« Bien sur que ça me dérange. Il est gonflé quand même. » dit-elle en ricanant bêtement.

« C'est toi qui me gonfle. » rétorqua t-il sèchement.

A ces mots, il se leva et emporta ses affaires, laissant derrière lui une peste aux grands yeux ronds et un Arnold concentré sur ses maths. Lui au moins, il était sage pour une fois. Après avoir traversé la classe, Eliott attrapa une chaise libre au passage et se placa face à son professeur. Il termina d'inscrire quelques lignes sur sa copie et ses yeus bleus profonds se plongèrent dans ceux du chinois. L'étudiant retira ses lunettes de vue et se tassa sur sa chaise en croisant les jambes et les bras.

« J'aimerais que vous corrigiez mes exercices si ça ne vous embête pas. » dit-il en glissant sa feuille vers le brun.

Sur la copie déjà bien ravagée par les ratures, on pouvait lire au crayon à papier : « Je ne peux pas me concentrer quand je te vois dans cette tenue. Tu es beau. »

Son pied s'approcha de la jambe de Samuel et entama des mouvements de haut en bas. C'était ce que l'on pouvait appeler "faire du pied" en quelque sorte. Le cours de Mathématiques prenait maintenant une toute autre tournure mais aucun des deux ne semblait vouloir s'en plaindre. Après tout, il pouvait bien s'offrir un peu de bon temps pour une fois. D'autant plus que l'occasion de suivre un cours de maths avec le chinois ne se reproduirait peut-être pas deux fois. Un sourire coquin s'esquissa sur ses lèvres.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Nov - 02:30 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

À peine avait-il lu quelques lignes qu'il lui fallu le déposer car un étudiant approchait son bureau. 


Comble du comble, Eliott Norels se tenait devant lui et c'est comme si un sceau d'eau lui tomba sur la tête. Bonsang...Samuel ne pourrait pas prévoir ses propres réactions.


« J'aimerais que vous corrigiez mes exercices si ça ne vous embête pas. »


Si ça avait été dit par un autre étudiant, il aurait pu notter une pointe d'arrogance, mais venant d'Eliott, non, il s'agissait en fait d'une toute autre chose à laquelle il se prêterait volontiers.


En fait, un petit sourire couvrit ses lèvres.


"Alors donc tu as terminé? Assied toi, met toi à l'aise mon grand." dit-il d'un ton calme et posé, même s'il avait juste envie de se lever sur le champ pour le serrer dans ses bras et voir même surement l'embrasser.


Oh oui. Les lèvres d'Eliott lui manquaient tellement...


À la place, Samuel pris la copie de son étudiant alors que ce dernier s'asseoyait et ses yeux atterirent sur la note qui le fit rougir un peu, mais aussitôt, son sourire se fit des plus radieux. 


*Te voilà qui joue les charmeurs en plus. Tu sais à quel point j'aime me faire dire que je suis beau. Misère...Eliott.*


Les réponses, il s'en fichait parce qu'il savait très bien que son jeune amant pouvait assurer dans une matière scolaire du moment où il trouvait l'intérêt de le faire. Son intelligence le surprenait d'autant plus à chaque fois, surtout quand il entendait parler les enseignants sur son cas lors des rencontres interdisciplinaires où chaques dossiers étaient épeluchés. Ce qui l'intéressait pour le moment était sous ses yeux..la. Ce messages aux intensions tendres.


Il saisit aussitôt un crayon et quand il se fit, toujours en prenant le soin de ne pas regarder le jeune homme question de réprimer ses envies, un doux contact se fit sentir sur sa jambe. Le comportement du jeune Norels était si dangereux, si délicieux, Samuel ne l'empêcha nullement de continuer, apréciant silencieusement alors qu'il faisait semblant d'observer les réponses tout en lui retournant discrètement. 


Sa voix se fit tendre alors qu'il saisit son crayon.


"Excellentes déductions, mais...ici. Je crois que tu n'as pas cerné la problème. Je vais tenter de t'expliquer..."


Une écriture simpliste, visiblement de la main de quelqu'un qui avait appris à écrire simplement et le stricte minimum pour pouvoir travailler dans une école en tant que professeur d'éducation physique, il caligraphia les quelques mots qui lui brûlaient la langue.


" Tu sait comment allummer mes sentiments Eliott...Merci du complément je te trouve aussi magniffique. Mais tu me manque beaucoup...ton coeur, la façon que tu me regarde autant que ton corps, la chaleur de tes baiser. Tu est libre cet semaine pour qu'ont puisse ce voir?"  


Simple, net et précis. Pas trop de sentiments dégoulinants, ni de froideur. Même à le relire, le message avait cette petite touche d'amour bien particulière qu'il avait envie de lui rappeler, ces mêmes sentiments qu'il lui avait confessé lors de leurs lune de miel. 


Samuel repassa le cahier à son jeune ami, sourire aux lèvres, se risquant enfin à poser le regard dans celui d'Eliott, ce qui fut presque une erreur tant il était facile pour lui de s'y perdre. Toutefois, un étudiant qui avait besoin de récisions arriva, aussitôt l'enseignant arrêta de lui retourner ce qu'ils faisaient sous le bureau et il se concentra à résoudre le problème de...nul autre qu'Arnold.


"P-p-p-professeuuuuuuuur?"


Se forcer à sourire, un talent que l'enseignant avait assimilé avec le temps.


"Oui mon grand?"


Ne faisons pas de jaloux, appelons tout les mecs mon grand.


"C-c-comment qu'on fait le numéro 12?"


Et c'est reparti...


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Nov - 04:14 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

« Excellentes déductions mais... Ici. Je crois que tu n'as pas cerné le problème. Je vais tenter de t'expliquer. » dit-il d'une voix tendre.

Le chinois crayonna la copie à son tour et repassa la feuille à son propriétaire. Il avait vraiment une écriture de cochon, et ça le rendait vraiment trop mignon. Eliott parcoura les lignes du regard.

« Tu sais comment allumer mes sentiments Eliott... Merci du compliment, je te trouve aussi magnifique. Mais tu me manques beaucoup... Ton coeur, la façon que tu me regardes autant que ton corps, la chaleur de tes baisers. Tu es libre cette semaine pour qu'on puisse se voir ? »

Ignorant tant bien que mal les monstrueuses fautes d'orthographe, le châtain esquissa un sourire à la lecture du message. Un message tendre et séduisant, tout comme l'était Samuel Lee à son habitude lorsqu'ils se retrouvaient en tête à tête, bien que cela soit arrivé peu de fois.

Le boulet numéro un de Anthem School ne tarda pas à faire son apparition. Ca, Eliott s'en était douté. Samuel Lee arrêta nettement de lui rendre ses caresses discrètes sous le bureau et porta son attention sur Arnold. Zut ! Dire que ça venait à peine de commencer. Blasé, l'étudiant soupira.

Arnold, eternel casse bonbon pot-de-colle, demanda conseil au professeur pour un certain exercice. Sa demande était tout à fait légitime tout de même. En fait, pas mal de gens se demandaient ce qu'il pouvait bien venir faire dans ce cours facultatif. Ce n'était pas un élève très brillant dans ses résultats, au contraire, les enseignants le qualifiait même d'élève moyen. L'étudiant se releva et laissa sa place au binoclard avant de s'adresser une nouvelle fois au chinois.

« J'aurai à vous parler après le cours, au sujet de ma dispense. »

A ces mots, il tourna des talons et se dirigea vers son pupitre désormais vide. La rouquine le regarda passer d'un mauvais oeil, visiblement vexée de s'être mangé un si beau rateau.

Le cours s'écoula sans soucis, tous les élèves avaient plus ou moins terminés leurs exercices et les avaient faits corriger par Samuel Lee. La fin de la journée arriva enfin, véritable soulagement pour ces surdoués parfois trop solicités. Tous les élèves se ruèrent vers la sortie dans un vacarme impossible, même Arnold semblait pressé d'aller remplir son estomac, délaissant son professeur préféré pour l'occasion. Une fois la porte refermée, Eliott se rapprocha du brun, ils se retrouvaient enfin seul à seul.

« Pour répondre à ta question, oui je suis libre cette semaine mais seulement dans l'enceinte du lycée. Ils sont pas trop d'accord pour que je sorte me balader en ce moment. » dit-il en montrant son bras toujours invalide.

« J'ose même pas parler des séances de soutien psychologique. » ajouta t-il en riant.

Dans le doute que quelqu'un les surprenne à nouveau, Eliott préféra garder ses distances tant qu'il y avait encore du passage dans le couloir. S'il s'écoutait, il lui sauterait dessus sauvagement pour lui arracher ses fringues. Il se contenta de s'asseoir sur le bureau, frôlant les fesses du chinois avec sa main, et d'employer des gestes discrets tels que celui-ci. Vraiment, il le rendait presque fou et le pire dans tout ça c'est qu'il ne le faisait pas toujours exprès. En ce moment même, il mourrait d'envie de l'embrasser.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Nov - 05:12 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

Alors que Samuel se cassait la tête à trouver les mots français pour expliquer le problème de mathématiques qu'il aurait eu une facilité folle à expliquer en mandarin, il vit quelque chose qui sur le coup le déçu grandement. Eliott s'était levé...


« J'aurai à vous parler après le cours, au sujet de ma dispense. » 



Un bref signe de tête et il se tourna vers le merveilleux châtain.


"D'accord, je dois aussi te parler d'un projet qui pourrais t'intéresser, j'ai pensé à ça pour le club de dessin! Je vais emmener mon lunch et on en discutera?"


Il était trop tard, Eliott était retourné à sa place et ne l'entendait visiblement plus.


Pour le reste de la période, les étudiants vinrent un à un le voir pour des précisions et plus le temps avançait, mieux il retenait les termes mathématiques. Quel ne fut pas sa joie quand Xing Shu vint lui demander de corriger sa copie! Enfin une petite pause de français s'offrait à lui et la période se termina avec une longue conversation avec le jeune chinois qui vit voler dans la classe bien animée quelques éclats de rires. 


Puis la cloche retentit, l'enseignant se leva et tappa dans ses mains.


"Ce fut un plaisir d'être avec vous, vous êtes un bon groupe, j'ai hâte de vous revoir! Bon apétit!"


Sur ce, il laissa les gamins partir, attendant patiement LE moment qu'il avait attendu tout au long de cette heure des plus pénibles.


Eliott et lui allaient avoir un peu de temps à eux, juste ensemble. Son coeur se mit à accélérer de façon marquée à la seule mention silencieuse du nom du jeune homme et immédiatement, son regard se tourna vers celui-ci.


Une fois tout les étudiants partis, ils échangèrent quelques regards et sa muse s'approcha.


« Pour répondre à ta question, oui je suis libre cette semaine mais seulement dans l'enceinte du lycée. Ils sont pas trop d'accord pour que je sorte me balader en ce moment. J'ose même pas parler des séances de soutien psychologique. »


À ces paroles, le sourire vint aux lèvres de l'enseignant et alors qu'il fit un pas vers Eliott, ce dernier alla s'asseoir sur le bureau et frôla son postérieur des doigts. Le rouge monta immédiatement aux joues de l'asiatique qui profita un peu du contact, puis alla fermer la porte. Par chance, ce local n'avait aucune fenêtre qui donnait sur un lieu passant de l'école, ni de fenêtre qui donnait sur le corridor. 


La tentation avait été trop forte et trop longue, mais pourtant, c'est d'un pas lent qui se voulait complètement sexy que Samuel s'approcha de son bel amant, le dévorant de toute pièce du regard. 


"Je pourrais toujours..."motiver" ton absence."


C'était interdit, c'était bon mais c'était avant tout Eliott. 


Malgré sa faim, l'enseignant vêtu d'Armani posa ses mains de chaque côté de l'étudiant sans lui toucher, son regard brûlant. Encore une fois, il se délecta de la vue de son aimé, le teint de sa peau qu'il savait douce comme du satin, ses joues très légèrement rugueuses, ses lèvres tendres et gourmandes de baisers, ses yeux intelligents qui reflétaient la profondeur de son être...


"Si tu le veux, bien sur..." murmura-t-il en rapprochant son visage, nerveux à l'idée de se faire pincer en train de faire des avances à un étudiant, et ce même si la porte était alors verrouillée.


Pour rien au monde il n'avait envie d'être ailleurs que là où il se trouvait, soit près d'Eliott...


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Nov - 05:42 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

Samuel Lee s'empressa d'aller fermer la porte de la salle de classe à double tour. Avait-il une idée derrière la tête ? Et si idée il y avait, elle ne devait pas être bien catholique. Le chinois s'approcha d'un pas lent et sensuel tout en dévorant son élève du regard. Visiblement, il voulait jouer. Mais même lorsqu'il s'agissait de jouer, Eliott était souvent le plus doué. Il esquissa un sourire.

« Je pourrai toujours... motiver ton absence. »

Si ça ce n'était pas un sous entendu alors. L'enseignant posa ses mains de chaque côté du jeune homme, sans pour autant le toucher, le regard brûlant. C'en était presque frustrant. Terriblement frustrant. Comment pouvait-il rester de marbre face à ça ?

« Si tu le veux, bien sûr... » ajouta le chinois en rapprochant son visage du sien.

Eliott laissa ses lèvres frôler les siennes avant de reculer son visage sadiquement. Il ne se laisserait pas avoir si facilement. S'il y avait une chose qui lui plaisait particulièrement dans ce genre de relation, c'était de se laisser désirer. Il n'était pas si facile de l'avoir, et ce n'était pas prêt de changer pour le moment.

« Si tu entends par là de passer la nuit chez toi, c'est une mauvaise idée. Keith était furax la dernière fois. »

En effet, et convaincre l'administration de le laisser passer la nuit dehors après ce qu'il s'était passé dans la forêt n'était pas une tâche facile à réaliser, pour ne pas dire impossible. Et il ne voyait absolument pas comment son professeur d'éducation sportive pouvait bien motiver une nuit hors de l'établissement. Dans tous les cas, il ne souhait pas non plus imposer une nouvelle absence injustifiée à son ami, qui s'était déjà bien inquiété cette fameuse nuit. Surtout ces derniers temps où le brun se faisait irritable et quelque peu sensible par moment. Ils avaient besoin de la présence l'un de l'autre, notamment après une dure journée de cours et de foutues séances de soutien psychologique.

Afin de se faire pardonner son indisponibilité nocturne, Eliott posa ses lèvres délicatement contre celle du chinois tandis que ses bras allèrent se poser sur ses épaules musclées.

« Mais... Là, maintenant, tout de suite... je suis libre. » murmura t-il chaudement à son oreille.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Nov - 05:59 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

« Si tu entends par là de passer la nuit chez toi, c'est une mauvaise idée. Keith était furax la dernière fois. » 



La mention de Keith alors qu'il l'invitait à dormir chez lui l'irrita un peu, mais il ne le montra pas. Ce n'était pas tant de la jalousie que de l'égoisme. Eliott était à lui et juste à lui quand ils parlaient de trucs plus intimes comme cela, et Samuel savait pertinement que son ami connaissait Eliott surement mieux que lui. Voilà ce qui l'agaçait. Mais en même temps, il faisait du bien à son aimé et avait surement jamais vu CE côté la de lui. 


Les lèvres de son jeune amant ne firent que frôler les siennes, mais déjà, c'était le déluge sentimental qui agissait dans l'asiatique. Résister était douloureux, mais il aimait se faire désirer surement autant qu'il le ressentait dans son châtain. 


Quelques instants, son regard se chargea d'émotions non exprimées et une seconde fois, il put aprécier les lèvres de celui dont il était malgré lui amoureux. Ses bras vinrent entourer ses épaules à son grand bonheur. Le baiser avait été trop court, pour sur.


« Mais... Là, maintenant, tout de suite... je suis libre. »


Un second sceau d'eau tomba sur Sam, comme si tout un monde s'ouvrait à lui. Il lui était IMPOSSIBLE de rater cette chance la. 


Un sourire couvrit ses lèvres, la pression dans tout son système augmenta, rougissant ses joues et alimentant certaines parties de son anatomie en sang tandis que ses mains se déplacèrent du bureau aux hanches de son jeune amoureux.


"Tant mieux alors, moi aussi." 


Un troisième baiser fut partagé, cette fois initié par un Samuel affamé qui captura ses lèvres sans s'attarder davantage. Le contact chaud et doux le fit légèrement frissonner et quand plusieurs secondes après il se détacha de son amant, ce fut pour lui sourire.


"Tu sais...je ne regrette pas tout ce que je t'ai dit cette nuit la."


Pourquoi il avait lâché cela? Aucune idée. Mais mieux vallait d'être honnête selon lui.


Ses mains se déplacèrent pour aller se poser dans le haut des fesses de son étudiant. Il savait son envie visible, mais pourtant, cela ne le gênait pas vraiment.


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Nov - 06:15 (2010)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse ! Répondre en citant

Les mains du chinois se déplacèrent du bureau aux hanches de son étudiant. Les joues rouges, le brun souriait tendrement. Visiblement sa petite phrase n'avait pas manqué d'effet. C'était ce qu'il attendait, Eliott se sentait satisfait. Sûr qu'il profiterait de ce moment à 100%, pourquoi se gêner ? La porte était fermée et de toute façon plus personne ne passerait dans les couloirs pour le moment.

« Tant mieux alors, moi aussi. »

Un nouveau baiser fut partagé, cette fois-ci engagé par un Samuel Lee complètement affamé. Celui-ci captura ses lèvres sans demander son reste. L'étreinte resserée, l'étudiant ne put que constater encore une fois l'effet qu'il avait produit. Entre ses cuisses, il sentit clairement contre lui que son professeur ne souhait pas jouer simplement au scrabble. Samuel se détacha et lui sourit.

« Tu sais, je ne regrette pas tout ce que je t'ai dit cette nuit là. »

D'abord étonné, le jeune homme posa ensuite un doigt délicat sur les lèvres de son amant.

« Moi non plus. » ajouta t-il simplement avant que ses lèvres ne remplacent son doigt.


[ A suivre ! Ce post sera édité plus tard, la suite c'est en privé ! XD ]
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:02 (2018)    Sujet du message: La fougue de la jeunesse !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Les salles de classes. -> Les salles de Mathématiques et de Sciences. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom