Anthem School  Index du Forum
Anthem School
Bienvenue. Anthem School est un forum RP, vous incarnerez un personnage masculin ou féminin, élève ou professeur de ce lycée bourgeois réputé.
 
Anthem School  Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

[forêt] Camping Sauvage Alcoolisé
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Au delà des portes du lycée. -> La mer, la forêt, le lac.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 01:12 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant


 
Après avoir filé une bonne leçon aux mecs du club de journalisme, Eliott, Keith et Raven étaient partis main dans la main vers l’internat. Puis ils s’étaient séparés pour que Raven puisse aller dans le bâtiment des filles poser sa pochette et chercher ses affaires, car malgré tout ce qu’Eliott pouvait dire elle n’était pas un garçon.  
  
   
  
Ils s’étaient retrouvés une dizaine de minutes plus tard devant la porte du gymnase. Comme prévu, le vieux Marcel sifflotait en passant la serpillère dans une salle un peu plus lointaine. Les trois compères filères comme des anguilles puis escaladèrent le grillage du gymnase. Raven eut quelque peu besoin d’aide mais dans l’ensemble ils s’en sortirent sans encombre.  
  
   
  
Les courses furent rapides même si l’épicier les regarda d’un air soupçonneux, et leur demanda leur carte d’identité. Etant majeurs, il n’y eut aucun soucis, mais ils sortirent de l’épicerie en rigolant comme des déments, bras dessus bras dessous.   
  
   
  
Sur le chemin, puis dans la forêt, Eliott et Raven se lancèrent un regard complice et entamèrent des couplets de chansons plus débiles les unes que les autres, pour mettre à l’aise Keith qui n’avait pas vraiment l’air dans son assiette. Quelques temps plus tard celui-ci se joignit à leur chœur, et c’est gaiement qu’ils arrivèrent dans une petite clairière parfaite pour camper. Il y avait un petit coin parfait où ils pourraient faire un petit feu de camps entre deux ou trois rochers, et un autre plutôt moelleux et couvert de mousse.  
  
« Et bien, ça m’a l’air confortable ce coin non ? »  
  
Raven posa son sac par terre et s’essuya le front avec un air faussement épuisé. Elle déplia aussitôt son duvet, et s’installa en tailleurs dessus, et sortit sa fameuse bouteille de Vodka même pas entamée avec un tadaaam de fierté.  
  
« Bon voila, j’ai fait ma partie du boulot, à vous d’allumer le feu si vous voulez pas qu’on finisse en Misters Freeze ! »  
  
Raven éclata d’un rire franc. Enfin la liberté, la nuit, l’alcool la fête !  

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Juin - 01:12 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 01:34 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

   


La forêt était calme à cette heure-ci, bien que la nuit ne soit pas encore totalement tombée. En y réflechissant, c'était tout de même un plan assez fou, après tout il y avait des sangliers la nuit en forêt. Après une petite heure de marche, ils étaient arrivés à une sorte de petite clairière près du lac. Fort heureusement, il ne faisait pas encore assez chaud pour que l'endroit soit totalement infesté de moustiques.

Chacun déplia son duvet pour s'installer. Visiblement, Raven était surexcitée d'avoir réussi à mettre en oeuvre son petit plan diabolique de princesse virile ivrogne. Oui ivrogne, c'était le bon mot. A peine s'étaient-ils installés que la demoiselle sortait déjà sa précieuse bouteille de vodka.

*Elle perd pas le nord.* s'amusa t-il.

« Bon voila, j’ai fait ma partie du boulot, à vous d’allumer le feu si vous voulez pas qu’on finisse en Misters Freeze ! » Raven éclata d’un rire franc.

En effet, en bons gentlemen ils n'allaient pas laisser une jeune fille (si peu féminine soit-elle) aller chercher du bois toute seule dans la forêt. Il ne faudrait tout de même pas qu'elle se casse un ongle où qu'elle accroche son tout nouveau t-shirt à une branche d'arbre. Ah, les femmes.

Quelques minutes plus tard, le feu était prêt.

Afin de ne pas laisser Raven Ambroise se sentir seule dans son alcoolisme, Eliott saisit une bouteille et l'ouvrit aussitôt. Ils n'allaient tout de même pas rester assis à se tourner les pouces, ils étaient là pour faire la fête, boire et s'amuser. Glouglouglou... En quelques secondes, il engloutit presque la moitié de la bouteille et la tendit à Keith avec un sourire complice. Heureusement qu'ils avaient fait leur réserve d'alcool. La nuit promettait d'être mouvementée, ou plutôt : alcoolisée.

« J'ai hâte de te voir étalé par terre après trois malheureuses gorgées Keith. Pour Raven je ne m'inquiète pas, 18 ans de vie, 18 ans d'alcoolisme j'ai l'impression. Du moins si c'est pas ça qui lui donne des rides je vois pas ce que ça peut être d'autr... »

Le jeune homme esquiva de justesse une bouteille de bière déjà vide. Quelle descente.

« Raté. »

*Ce n'est définitivement pas une femme.*
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 02:26 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

Tout se déroulait comme prévu, l'échappée hors du lycée, les courses à l'épicerie, l'installation dans un coin confortable de la forêt...

« Bon voila, j’ai fait ma partie du boulot, à vous d’allumer le feu si vous voulez pas qu’on finisse en Misters Freeze ! » fit Raven en sortant sa bouteille de vodka en riant.

Eliott et Keith partirent donc chercher un peu de bois pour le feu qu'ils allumèrent sans grande difficultés.  Peu de temps après, Raven et Eliott sortaient déjà l'alcool en rigolant. Keith les regarda, amusé. Il n'avait pas assister à ce genre de soirée depuis longtemps et fut impressionné de la descente de ces deux là. Rien n'indiquait dans leur comportement quotidien que c'étaient des habitués de la boisson. Effectivement, Eliott avait, en quelques secondes, engloutit presque la moitié de la bouteille et la tendit à Keith avec un sourire complice. Heureusement qu'ils avaient fait leur réserve d'alcool. 

« J'ai hâte de te voir étalé par terre après trois malheureuses gorgées Keith. Pour Raven je ne m'inquiète pas, 18 ans de vie, 18 ans d'alcoolisme j'ai l'impression. Du moins si c'est pas ça qui lui donne des rides je vois pas ce que ça peut être d'autr... »

Le jeune homme esquiva de justesse une bouteille de bière déjà vide. Keith pouffa devant la réaction de la jeune fille avant de prendre la bouteille des mains de son ami. Il la regarda quelques secondes puis avala ce qui restait de la boisson d'un seul trait. Le jeune homme savait qu'il tenait l'alcool...dans une certaine mesure ! Sûr qu'il finirait complétement raide à la fin de la soirée, mais il avait encore une grosse marge avant d'atteindre ce stade. Il rendit la bouteille, vide, a son camarade de chambre en souriant.

" Me prend pas pour une tapette Eliott,
ajouta-t-il avec un clin d'œil, tu n'a encore rien vu ! "

Ils se mirent à rire a nouveau. Les discussions s'enchaînaient, tout comme les bouteilles d'ailleurs... Les trois jeunes gens commençaient doucement à perdre le fil de leurs idées. L'obscurité se fit presque totale, et seule la lueur du feu leur permettaient de s'apercevoir. Les moustiques s'étaient invités en grand nombre, mais les étudiants étaient bien équipés et les accueillaient en conséquence. Ils avaient déjà à eux trois vidé un bon nombre de bouteilles d'alcool, et Keith commençait à se sentir un peu vaporeux... Il avait chaud. Tout en écoutant Raven raconter un pan de sa vie en riant, le jeune homme déboutonna les deux premiers boutons de sa chemise et s'installa plus confortablement sur son duvet. Ils se mirent à raconter des histoires de plus en plus loufoques, à rire de plus en plus fort... Autant leurs gestes que leur esprit semblaient s'embrouiller de plus en plus. Keith soupira de bien être. Il se sentait bien, à l'aise et détendu. C'était comme si les barrières étaient tombées, il se sentait capable de dire n'importe quoi. Le jeune homme se laissa doucement griser dans le bonheur temporaire que lui procurait l'alcool...
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 15:33 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant


   
Les garçons étaient allés chercher du bois pour le feu, laissant Raven seule quelques instants. Cette dernière en profita pour sortir son miroir de poche, et se passer un coton imbibé de lotion sur le visage. Quelques minutes plus tard, le feu ronronnait au milieu des pierres, les trois compères confortablement installés autour.    
    
Raven pris quelques gorgées de vodka puis décida d’ouvrir une bouteille de bière et de la vider. Elle n’avait pas souvent l’occasion de boire alors elle comptait en profiter au maximum. Eliott s’attaqua lui aussi vite à la boisson. Il vida la moitié de la bouteille en quelques secondes, heureusement qu’ils avaient prévu de la réserve où ils se seraient vite retrouvés à sec.    
    
« J'ai hâte de te voir étalé par terre après trois malheureuses gorgées Keith. Pour Raven je ne m'inquiète pas, 18 ans de vie, 18 ans d'alcoolisme j'ai l'impression. Du moins si c'est pas ça qui lui donne des rides je vois pas ce que ça peut être d'autr... »    
    
Le petit furoncle osait parler de sa divine peau ainsi ? Soit, Raven avait une sacré descente, mais de ride, Ô grand dieux, non jamais ! Elle passait bien trop de temps à examiner sa peau tous les soirs en allant se coucher, elle les aurait bien remarquées. La jeune fille coupa la parole à Eliott en lui lançant la bouteille qu’elle venait de finir à la figure. Malheureusement quelques effets de l’alcool se faisaient ressentir et elle loupa sa cible de quelques centimètres, mais il fallait préciser pour sa défense que la dite cible avait anticipé le coup en se déplacement subtilement tel un scarabée furtif.    
    
« Raté » fit Eliott, la provoquant. Mais Raven a court de munition et se rendant vite compte que des brins d’herbe séchés ne lui seraient d’aucune utilité abandonna le combat et se resservit une bière, la décapsulant sauvagement avec les dents. C’était peut-être la raison pour laquelle Eliott la regardait ainsi avec un sourire narquois. Keith avait empoigné la bouteille que son ami lui tendait, et après l’avoir admiré quelques secondes, la vida cul sec. Quelle bande d’ivrognes ils faisaient tous les trois.    
    
« Me prend pas pour une tapette Eliott » dit le ténébreux avec un clin d'œil « Tu n'as encore rien vu ! »    
    
La fausse provocation fit beaucoup rire Raven puis les deux autres garçons. Le temps passa, le ciel s’était couvert de nuages, empêchant la lueur de la lune et des étoiles d’arriver jusqu’à eux, les bouteilles se vidaient dangereusement vite, et Eliott s’interrompait au moins toutes les minutes pour tuer une bestiole, moustique sanguinaire ou pauvre moucheron innocent, il ne faisait pas la différence. Après tout, ils n’avaient qu’à pas voler près de son oreille. Les étudiant s’étaient aspergés de produit anti-moustiques, mais les insectes se croyaient tout de même invités à partager leur soirée. Raven racontait une partie follement amusante de sa vie : le jour ou elle et sa sœur étaient allées à la ferme pour la première fois et leur réaction complètement différente.    
    
Keith semblait bien imbibé et commença à déboutonner sa chemise. Malheureusement il ne l’enleva pas s’aurait été trop beau. Raven laissa ensuite la parole à Eliott qui raconta une histoire tellement tordue qu’on se demandait s’il l’avait vraiment vécue, ou s’il n’en inventait pas la moitié. Aussi la jeune fille ne comprenait plus vraiment ce qui se passait. Depuis quelques minutes elle avait la désagréable sensation de se sentir observée, une sensation de toile d’araignée dans la nuque. Un petit frisson parcouru son échine puis elle se reporta à la conversation en cours. Cette fois c’était Keith qui parlait, mais Raven avait trop chaud pour vraiment l’écouter.    
    
     
    
Et puis elle se sentait un peu comme une loque et mal à l’aise, elle avait envie de bouger, de danser, ou de nager. Ouais nager ça lui ferait vraiment du bien, en plus le lac n’était vraiment pas loin. Elle n’avait pas pris son superbe maillot de compétition, mais son boxer et soutien-gorge noir ne craignaient pas grand-chose, et surtout ne risquaient pas de devenir transparents. Raven se leva d’un bond et cria :    
    
« Et si on allait prendre un bain de minuit ? »    
    
Comme d’habitude, elle n’attendit pas la réponse des deux gaillards et enleva jupe et T-shirt à la vitesse de l’éclair, ayant déjà ôté ses chaussures un peu plus tôt dans la soirée.     
    
« Le dernier à l’eau est une tapette ! » cria-t-elle avant d’éclater d’un rire aigu.    
    
En trois bonds elle fut sur la rive, et entra dans l’eau fraiche jusqu’au chevilles, savourant le contact vaseux du sable entre ses orteils. Au même moment un coup de vent chassa les nuages de devant la lune, éclairant la silhouette de Raven dressée dans le noir d’une lumière bleutée. Un craquement du feu plus fort que les autres la fit sursauter, et elle se retourna pour voir ce que faisaient les deux autres.    
    
     

_________________


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 16:19 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

De nombreuses bouteilles gisaient au sol, complètement vidées de leur contenu par trois ivrognes déchainés. Ils étaient joyeux mais pas encore totalement bourrés, du moins ce n'était pas le cas pour Eliott. Celui-ci se retourna vers Keith qui s'était étalé sur son duvet, la chemise à moitié ouverte. Il en aurait presque bavé mais ce n'était pas correct, et ce n'était surtout pas le moment d'avoir l'air gay. Il se contenta de rire gentiment.

« Et si on allait prendre un bain de minuit ? »

A ces mots Raven se leva brutalement et retira ses vêtements à la vitesse de l'éclair, ne laissant sur sa peau blanche que ses sous-vêtements noirs.

« Le dernier à l’eau est une tapette ! » cria-t-elle avant d’éclater d’un rire aigu.

Eliott se leva à son tour brusquement et retira sa chemise et son pantalon avant de courir comme un dératé. Keith n'avait pas l'air de comprendre ce qu'il se passait mais c'était trop tard, Eliott se dirigeait dangereusement vers la brunette qui prenait son temps pour rentrer dans l'eau. Il s'écrasa sur la surface du lac un peu plus loin en y mettant tout son poids, afin d'être sûr que Raven Ambroise se fasse tremper de la tête aux pieds.

L'étudiant sortit la tête de l'eau avec une grimace des plus torturées, les cheveux totalement dérangés.

« Aaaaah.... C'est froid ! » dit-il avant de rire.

Un mouvement sur la gauche un peu plus à sa droite attira son attention, une sorte de silhouette assez masculine. Quelqu'un était-il en train de les observer ? Ou bien avait-il "halluciné" sous l'effet de l'alcool avalé en masse ? Dans tous les cas, il ne voyait plus rien, si personne il y avait elle était partie.
Le jeune homme nagea un peu plus vers le centre du lac, curieux de savoir s'il y avait vraiment quelqu'un, mais avancer ne lui montrait rien de plus.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 17:00 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

Raven se leva d’un bond et cria :    
    
« Et si on allait prendre un bain de minuit ? »    
    
La jeune fille n’attendit pas la réponse des autres et enleva ses vêtements à la vitesse de l’éclair, dévoilant une silhouette assez révélatrice. Et Keith fut encore une fois surpris de la spontanéité de Raven. Il n'imaginait pas qu'une fille a papa oserait boire comme un trou ou se foutre quasiment a poil devant deux garçons sans aucune gêne.

    
« Le dernier à l’eau est une tapette ! » cria-t-elle avant d’éclater d’un rire aigu.   

Eliott se leva à son tour brusquement et retira sa chemise et son pantalon avant de courir comme un dératé. Keith le regarda partir sans vraiment comprendre ce qui se passait, puis quand l'information "tous a l'eau" parvint enfin a son cerveau, il éclata de rire de sa propre lenteur. Il se leva péniblement, son corps était pâteux, le contact de l'eau lui ferait surement du bien. Sa chemise et son pantalon allèrent rejoindre les vêtements de ses camarades et il alla les rejoindre, toujours en riant.

Eliott s'écrasa sur la surface du lac un peu plus loin éclaboussant entièrement Raven.

L'étudiant sortit la tête de l'eau avec une grimace des plus torturées, les cheveux totalement dérangés.

« Aaaaah.... C'est froid ! » dit-il avant de rire.

Keith qui avait vu la scène n'arrivait pas à calmer ses éclats de rire et arrivant derrière la jeune fille, encore figée de l'action d'Eliott, il s'appuya sur ses épaules, l'entourant de ses bras. Clair qu'il n'aurait jamais fait ça en étant sobre ! Après s'être un peu calmé, il la lâcha et plongea dans les profondeurs de l'eau pour rejoindre Eliott qui nageait vers le centre du lac. Le jeune homme savoura la fraicheur de l'eau sur sa peau, ça faisait tellement de bien ! Le brun nagea un peu avant de se retourner vers Raven qui semblait peiner à entrer complétement dans l'eau.

" Bah alors ? T'as peur de l'eau ?"
rit il en nageant vers elle pour finalement lui tendre la main pour l'aider.

Dans son dos, Eliott semblait s'agiter. Keith tourna la tête vers son ami. Avait il vu quelque chose ?
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 18:32 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant


   
Keith n’avait pas l’air d’avoir compris ce qu’il se passait tandis qu’Eliott semblait bien déterminé à ne pas être la tapette de la soirée et se dirigeait à toute blinde vers le lac. Raven le suivit des yeux en riant doucement, jusqu’à ce qu’elle comprenne, beaucoup trop tard, les intentions de l’éternel gamin, qui s’était jeté de tout son poids dans l’eau pour faire la plus grosse bombe que la jeune fille eut jamais vu. Elle qui voulait rentrer doucement pour ne pas risquer la moindre hydrocution, c’était raté. L’eau froide entrant avec son corps brûlant lui arracha un cri aigu.    
    
     
    
Elle resta encore quelques instants muette de stupeur tandis que le fautif sortait une tête toute décoiffée de l’eau. Il se plaignit de la température de l’eau avec une grimace qui tordait son visage avant d’éclater de rire. Mais lui au moins, avait choisi d’entrer en contact rapidement avec l’eau glacée. Keith qui arrivait enfin était mort de rire lui aussi. Il rigolait d’ailleurs tellement qu’il du s’appuyer sur la jeune fille, l’entourant de ses bras. Raven fut tellement surprise de cette marque d’affection de la part du voyou, même bourré, qu’elle ne réagit pas. Au lieu de ça elle se mit à rire nerveusement.    
    
« Eliott j’te promets que tu vas me payer ça sale lémurien de mes deux ! »    
    
Keith la lâcha et en un plongeon, parti rejoindre le lémurien en question qui nageait vers le centre du lac. Raven réfléchissait à un stratagème pour se venger. Elle pourrait faire courir des rumeurs sur son dos, un truc bien crade bien méchant. Mais non, les rumeurs une fois que c’est lancé, ça ne s’arrête plus. Alors peut-être mettre du poil à gratter dans ses chaussures de sport. Ouais c’était une bonne idée. Raven eut un rire intérieur complètement diabolique, que personne ne pouvait entendre bien heureusement. Manquerait plus qu’Eliot lui sorte un truc du genre « j’avais des doutes sur ta féminité, mais la je me demande carrément si t’es un être humain ». Hahaha trop drôle. Raven fut coupée dans sa discussion avec elle-même par un Keith un peu moqueur.    
    
« Bah alors ? T’as peur de l’eau ? » dit-il avant de lui tendre la main.    
    
Raven fut outrée par cette question, comment pouvait-on la poser à une naïade de son rang ? Et puis avait-on besoin de rappeler que c’était son idée d’aller se baigner ? Elle ne l’aurait pas proposé si elle avait peur de l’eau enfin ! Plus loin Eliott s’agitait, comme s’il avait vu quelque chose. Keith et Raven tournèrent la tête vers le garçon, mais la jeune fille s’en désintéressa vite : il fallait qu’elle défende son honneur.    
    
« Peur de l’eau ? Moi ? J’te signale que je fais de la compétition de natation ! » Elle s’arrêta quelques secondes, puis attrapa la main de Keith tout en se laissant glisser dans l’eau. « Par contre j’ai peur de toutes ces bestioles qui nagent, rampent, volent aux alentours du lac, et qui nous observent de leurs yeux brillant, ne rêvant que d’une chose aspirer notre fluide vital. »    
    
Au fur et à mesure de ses paroles Raven se rapprochait du visage du jeune homme tout en baissant la voix jusqu’à chuchoter.    
    
« Mais le pire, ce n’est pas ce psychopathe caché derrière un arbre près à t’abattre du tranchant de sa hache, ce n’est pas ce troupeau de piranhas cachés au détour d’un roseau et capables de te dévorer en moins de dix minutes, non le plus angoissant dans un lac noir comme ceci c’est… »    
    
Puis Raven s’appuya de toutes ses forces sur les épaules du brun afin de lui mettre la tête sous l’eau, et s’enfuit en nageant un crawl rapide vers Eliott. Une fois arrivée à sa hauteur elle s’arrêta, puis éclata de rire et attendit que Keith les rejoigne.    
    
Soudain, un reflet sur la rive d’en face attira son attention, il y avait quelqu’un là-bas elle en était sûre. Elle aurait voulut garder son sang froid, rester calme et dire à Eliott de regarder lentement dans la même direction qu’elle mais pour une raison inconnue, la nuit, l’eau noire du lac, l’alcool ou un subtile mélange des trois, elle se contenta de planter ses ongles dans le bras d’Eliott et hurler comme une hystérique :    
    
« J’ai vu un truc lààààà ! Lààà regarde y a quelque chose qui nous regaaaarde »    
    
Elle pointait du doigt une silhouette à présent plutôt visible à cause de la lune presque pleine, mais elle disparu rapidement dans les fourrés. Semblant se diriger vers le campement de fortune. Eliott avait-il eut le temps de le voir ?    

_________________


Dernière édition par Raven Ambroise le Mar 22 Juin - 20:44 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 19:25 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

Une fois dans l'eau, celle-ci n'était plus si fraiche, cela faisait même du bien à l'étudiant qui revenait peu à peu les pieds sur terre.  
Keith venait de se faire couler comme une fillette, ce qui inspira en Eliott un long rire sadique qui raisonna au travers des arbres. Raven le rejoint vers le large, visiblement fière de son sale coup puis ce fut au tour de Keith. Le jeune homme se dirigea vers son pauvre ami et s'accrocha à lui sans toutefois le faire couler.  
 
« Non seulement tu es la tapette dernière arrivée à l'eau mais en plus de ça tu te laisses couler par une demi-femme ? » dit-il en rigolant.  
 
En toute logique la réaction de Keith ne se serait pas faite attendre mais le hurlement de la mort de Raven les emmena à autre chose. Elle enfonca ses ongles de sorcière dans le bras du châtain sans aucune hésitation.  
 
« Aouuuhhh ! Raven !! »   
 
« J’ai vu un truc lààààà ! Lààà regarde y a quelque chose qui nous regaaaarde !!! »     
     
Elle pointait du doigt la rive, quelques mètres plus loin de l'endroit où le jeune homme regardait quelques minutes plus tôt. Il ouvrit de grands yeux. Alors elle aussi elle avait vu quelque chose ? Le garçon s'éloigna légèrement de Raven pour ne plus se faire lacérer le bras et reprit aussitôt, un soupçon d'angoisse dans la voix.  
 
« Tu l'as vu ? Toi aussi tu l'as vu ? »  
 
Il se tourna vers son ami.  
 
« Keith, il y a quelqu'un là bas. Je l'ai aperçu tout à l'heure, s'il est encore là c'est qu'il nous observe. »  
 
Eliott prit calmement la main de Raven pour la rassurer et l'entraina vers le bord suivi de près par Keith Kristin. La première chose à faire était de se rhabiller, surtout Raven. Arrivés au bord, il se dirigea vers les draps et en utilisa un pour se sécher, puis il remit son pantalon. Malgré la situation, il en profita pour jeter un rapide et discret coup d'oeil au corps presque nu de son camarade de chambre. Dommage qu'ils n'aient pas pu s'amuser dans l'eau plus longtemps. Il y avait dorénavant plus important. Ce fameux voyeur était-il un simple passant curieux ? Ou bien un psychopathe, un tueur en série, un violeur de jeune vierge innocente ? Heureusement, il avait pensé à prendre son téléphone portable, il le glissa dans sa poche.  
 
Il passa sa chemise, la boutonna rapidement et enfila ses chaussures. La question était : fallait-il aller voir ? Etait-ce raisonnable ?  
 
Des bruits étranges se firent entendre. Quelqu'un se rapprochait et il ne cherchait pas à le faire discrètement. L'angoisse montait au dur et à mesure que les bruits se rapprochaient. Au bout de quelques minutes, le silence revint.  

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 20:55 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

« Peur de l’eau ? Moi ? J’te signale que je fais de la compétition de natation ! » S'écria Raven, indignée par la question de Keith.

Elle s’arrêta quelques secondes, puis attrapa la main du jeune homme tout en se laissant glisser dans l’eau.
« Par contre j’ai peur de toutes ses bestioles qui nagent, rampent, volent aux alentours du lac, et qui nous observent de leurs yeux brillant, ne rêvant que d’une chose aspirer notre fluide vital. »   
   
Keith haussa un sourcil et se demanda vaguement si elle disait ça sous l'effet de l'alcool. Au fur et à mesure de ses paroles Raven se rapprochait du visage du jeune voyou tout en baissant la voix jusqu’à chuchoter.   
   
« Mais le pire, ce n’est pas ce psychopathe caché derrière un arbre près à t’abattre du tranchant de sa hache, ce n’est pas ce troupeau de piranhas cachés au détour d’un roseau et capables de te dévorer en moins de dix minutes, non le plus angoissant dans un lac noir comme ceci c’est… »   
   
Puis elle s’appuya de toutes ses forces sur les épaules du brun afin de lui mettre la tête sous l’eau, et s’enfuit en nageant un crawl rapide vers Eliott. Une fois arrivée à sa hauteur elle s’arrêta, puis éclata de rire et attendit que Keith les rejoigne. Ce dernier revint à la surface rapidement et lui jeta un regard meurtrier. En temps normal, il n'aurait pas laisser passer ça, mais dans ces circonstances, c'est à dire en pleine soirée entre amis, et rappelant le fait que Raven était une fille malgré les vannes d'Eliott, Keith ne pouvait répliquer, de peur de la blesser. De plus il avait suffisamment montrer son côté psychopathe dernièrement. Il rejoignit donc Eliott et Raven rapidement avant que son ami s'accroche à lui sans toutefois le faire couler.    
« Non seulement tu es la tapette dernière arrivée à l'eau mais en plus de ça tu te laisses couler par une demi-femme ? » dit-il en rigolant. 

Keith rit nerveusement avec lui puis lui envoya une giclé d'eau dans la figure, signe de son mécontentement. Mais il n'eut pas le temps de se réjouir que le cri perçant de Raven vint lui percer les tympans. 


« J’ai vu un truc lààààà ! Lààà regarde y a quelque chose qui nous regaaaarde !!! »     
     
Elle pointait du doigt la rive, quelques mètres plus loin. Eliott se retourna presque immédiatement.


« Tu l'as vu ? Toi aussi tu l'as vu ? »  
 
Ils avaient l'air affolé, pour sûr, si un pervers les mataient, ce n'était pas vraiment rassurant... Keith regarda la dite direction d'un air soupçonneux. Eliott se tourna vers lui.  
 
« Keith, il y a quelqu'un là bas. Je l'ai aperçu tout à l'heure, s'il est encore là c'est qu'il nous observe. » 

Le jeune homme hocha la tête, comprenant que c'était sérieux. Ils nagèrent immédiatement vers leur campement pour se rhabiller rapidement. Keith enfila pantalon et chaussures mais ne prit pas la peine de boutonner sa chemise parce que selon lui ça prend trop de temps.
Des bruits de pas se rapprochaient d'eux. Qui était ce voyeur vicelard ? Keith fit craquer ses phalanges. Si ce type avait de mauvaises intentions, au moins, il était prêt à s'en occuper. Soudain les bruits de pas s'arrêtèrent et la silhouette de leur voyeur fut visible...
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 23:12 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant


 
  
« Tu l'as vu ? Toi aussi tu l'as vu ? »      
    
     
    
Il se tourna vers Keith Kristin qui les avait rejoints quelques instants plus tôt, non sans jeter un regard meurtrier à Raven.    
    
     
    
« Keith, il y a quelqu'un là bas. Je l'ai aperçu tout à l'heure, s'il est encore là c'est qu'il nous observe. »      
    
     
    
Raven sentit la main d’Eliott se glisser dans la sienne puis il l’entraina vers le bord. A cet instant, les pensées de la jeune fille se résumaient à « un pervers me matte en petite tenue » et elle n’avait qu’une hâte se rhabiller. Elle ne prit d’ailleurs même pas le temps de se sécher et enfila sa jupe et son haut. Ils étaient malheureusement clairs, mais il faudrait s’en accommoder car elle n’en avait pas d’autre. Elle enfila cependant une veste en laine grise pour ne pas attraper froid et la serra autour d’elle en grelottant.    
    
     
    
 Autant de froid que de peur. Le bois craquait tout autour d’eux quelqu’un se rapprochait, sans l’intention d’être discret. Il venait vers eux. Keith fit craquer ses phalanges mais il était clair que les trois adolescents n’en menaient pas large.    
    
     
    
Les fourrés bougèrent et un homme d’une cinquantaine d’années, peut-être moins, c’était difficile à dire car il était peu soigné, en sorti. Raven se blotti derrière Keith, agrippant la chemise du garçon d’une main, et serrant sa propre veste de l’autre. L’homme avait l’air hagard, les yeux fous et les joues creuses. Une barbe d’environ trois jours lui mangeait un visage déformé par un rictus nerveux. Il était habillé en treillis, comme un vieux chasseur qui se respecte : rangers, pantalon de camouflage, vieux T-shirt déformé d’un blanc sale, et veste de chasse. Ses cheveux ondulaient jusqu’à ses épaules et luisaient de graisse. Il ne paraissait pas s’être lavé depuis des jours.    
    
     
    
Mais ce qui attira le plus l’œil de la jeune fille c’était cet énorme fusil qu’il pointait sur eux.     
    
     
    
« Je sais que vous voulez me voler. Arrêtez d’me suivre ! Vous croyez que je vous ai pas vu roder autour de chez moi ! Vous y arriverez pas, je vous arrêterais, je vous… je vous… je vous auraaaais !!! »    
    
     
    
Il regarda Raven d’un air qui paru particulièrement mauvais à la jeune fille, puis fit claquer sa langue sur ses lèvres dans un tic nerveux. La brunette restait figée de peur, osant à peine respirer. Elle sentait les idées pas nettes du type, et elle avait peur, très peur. D’un rapide calcul, elle émit l’hypothèse qu’elle devait courir plus vite avec son corps de nageuse que l’homme avec sa bedaine à bière.    
    
     
    
Ni une ni deux, sans qu’elle eut prit le temps de consulter ses amis, elle fit demi-tour, attrapa son sac et parti en courant dans la direction opposée. Les garçons sauraient bien se défendre seuls, et de toute façon elle ne serait qu’un poids pour eux, tandis que si elle parvenait à fuir et à grimper dans un arbre par exemple elle pourrait être un peu plus utile.    
    
     
    
« Reviens, reviens sale petite garce ! Reviens, je t’aurais, je t’aurais je le jure ! »    
    
     
    
L’homme avait bousculé Eliott qui était sur son chemin d’un coup d’épaule et s’était lancé à la poursuite de Raven, la bave aux lèvres. Celle-ci était morte de trouille, et mue par l’énergie du désespoir. Elle se disait qu’elle aurait peut-être dû rester près des garçons, mais elle n’avait pas pensé qu’un vieux chasseur aurait pu la prendre pour une biche en fuite. Elle couru pendant environs cinq minutes, jusqu’à se retrouver face à une vieille clôture en bois, envahie par la végétation. Un instant elle cru qu’elle avait réussi à le semer, et qu’elle était à la sortie du bois, mais un souffle court derrière elle lui prouva le contraire. Elle n’osait pas se retourner, et priait pour qu’un miracle, n’importe quoi se passe.    
    
     

_________________


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 23:48 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

Raven grelottait, cachée derrière son chevalier servant. En avait-il après elle ? Vu la dégaine du chasseur, il était clair qu'il souffrait de frustration. Keith aurait pu facilement l'abattre si cet homme n'avait pas eu ce foutu fusil de chasse. Eliott se crispa et se mordit la lèvre nerveusement. Il fallait trouver une solution et il fallait la trouver très rapidement. la diplomatie ? Que dalle ! Ce type semblait totalement perturbé du système, le dialogue ne pourrait le rendre qu'un peu plus paranoïaque qu'il n'en avait l'air.

« Je sais que vous voulez me voler. Arrêtez d’me suivre ! Vous croyez que je vous ai pas vu roder autour de chez moi ! Vous y arriverez pas, je vous arrêterais, je vous… je vous… je vous auraaaais !!! »   
   
*Le voler ? Mais qu'est ce qu'il raconte ?*

L'homme posa son regard mauvais sur Raven et passa sa grosse langue sur ses lèvres. Terrifiée, la jeune fille prit ses jambes à son cou et s'enfuit le plus vite et le plus loin possible. Geste quelque peu absurde, d'autant plus que le détraqué s'était immédiatement lancé à sa poursuite. Au passage et d'un sauvage coup d'épaule il bouscula Eliott qui, déséquilibré, tomba au sol à genoux. Ce type là, c'était du costaud.

« Reviens, reviens sale petite garce ! Reviens, je t’aurais, je t’aurais je le jure ! »

Le jeune homme releva la tête et hurla comme il lui ne lui arrivait pas souvent de le faire.

« RAVEEEEEEEEEN !!!! »

Il jeta un regard à son camarade, visiblement ils allaient faire la même chose. Il fut rapidement à nouveau sur pieds et se lança à son tour à la poursuite du chasseur psychopathe accompagné de Keith Kristin. Sûr qu'ils ne laisseraient pas ce taré faire du mal à Raven, même si pour cela ils devaient se faire buter. S'il arrivait quelque chose à la jeune fille, il s'en voudrait toute sa vie. Pourquoi fallait-il que leur petite soirée vire au cauchemar ?

*Qu'est ce que je dois faire ? Qu'est ce que je dois faire ?! Appeler les flics ? Appeler Samuel ? Putain !* pensa t-il en courant de toutes ses forces.

A bout de souffle, ils arrivèrent près d'une clôture en bois où le chasseur venait de s'arrêter. Il avait coincé Raven et la pointait dangereusement avec son fusil. Manque de chance la demoiselle venait d'atteindre la fameuse maison, ce qui n'allait pas vraiment arranger leur sort. Eliott coutinua sa course jusqu'à la jeune fille et se placa entre elle et son agresseur, les bras ouverts.

« Arrêtez ! Arrêtez ça bordel de merde ! »
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Juin - 00:42 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

Dès que Keith vit le regard de cet homme aux allures de chasseur, le voyant "danger" s'était allumé dans sa tête. Il n'aurait pu qu'être un garde chasse dérangé par le bruit de leur fête et venu voir ce qui se passait, mais non. Ce type avait l'air clairement dérangé, ses gestes étaient nerveux et ses yeux fous. Le jeune homme fronça les sourcils.

* Le neutraliser ne serait pas une partie de plaisir *
son regard se posa sur le fusil pointé sur eux. * Surtout avec ça ! *

Raven se blottit contre lui, terrorisée. Elle lui rappela l'essentiel : sa sécurité. Il fallait à tout prix qu'il empêche ce taré de blesser la jeune fille, elle était la plus vulnérable. Keith ne se faisait pas trop de soucis pour Eliott, il savait se débrouiller. Mais avaient ils seulement une chance d'éviter tout les risques qu'imposait ce type ? La réponse était clairement négative, il n'avait pas l'air de vouloir discuter.

« Je sais que vous voulez me voler. Arrêtez d’me suivre ! Vous croyez que je vous ai pas vu roder autour de chez moi ! Vous y arriverez pas, je vous arrêterais, je vous… je vous… je vous auraaaais !!! »  

Keith resta ébahit une seconde. Les trois adolescents n'avaient strictement rien à voir avec ce que disait le chasseur... Il divaguait complètement ! Peut être avait il trop bu, et s'était imaginé cette histoire tout seul puis le bruit l'avait attiré ici...
L'homme posa son regard mauvais sur Raven et passa sa grosse langue sur ses lèvres. Le brun sentit la jeune fille se crisper d'horreur dans son dos avant de partir en courant dans la direction opposée, terrifiée. Keith eut a peine le temps de réagir.

" Rav...!"
« Reviens, reviens sale petite garce ! Reviens, je t’aurais, je t’aurais je le jure ! »

Pas de chance pour elle, l'homme semblait l'avoir choisit pour cible et la suivit immédiatement, bousculant Eliott au passage.

« RAVEEEEEEEEEN !!!! »

Les deux jeunes hommes échangèrent un regard rapide avant de se mettre à courir derrière le cinglé. Peut importe ce qui arriverait tant que la jeune fille était sauve. Jamais il ne laisserait ce type lui faire quoi que ce soit ! Keith ne connaissait pas Raven aussi bien qu'Eliott, mais il sentait qu'il devait la protéger avec son ami. Parce que tout seul, Eliott ne parviendrait pas à grand chose. Parce qu'il ne pouvait pas laisser ça passer. Même s'il devait crever, perforer à coup de fusil, il s'en foutait tant que ses deux amis n'avaient rien. Keith ralentit. Si ce type était tel qu'il le pensait, peut être avait il une chance...

Ils arrivèrent près d'une clôture en bois. Raven était coincée entre elle et le chasseur qui la pointait déjà de son fusil. Eliott se précipita entre la jeune fille et son agresseur, les bras ouverts.

« Arrêtez ! Arrêtez ça bordel de merde ! »

Keith approchait à pas de velours, ce type était tellement dans son trip qu'il n'avait pas remarqué son absence. Malheureusement, il chargea son arme et s'apprêta a tirer. Le jeune homme se s'élança précipitamment. Des deux mains, il saisit le fusil et l'orienta vers le haut juste au moment où l'arme détonna. Le coup partit vers le ciel. Mais c'était loin d'être fini. Il devait profiter du fait que l'homme ne réalise pas tout de suite la situation. Les mains toujours crispées sur le fusil, Keith donna un coup de pied, avec toute la force dont il était capable, dans les mains du chasseur pour le faire lâcher prise. Seulement, ses doigts, sous le choc du coup de pied, provoquèrent une nouvelle détonation. Un deuxième coup vers le haut, mais la balle fusa très près de l'oreille de Keith. Le jeune homme fut un peu sonné par l'onde de choc de l'arme mais se reprit rapidement et tordit les bras du cinglé qui lâcha complétement le fusil.

" Sale gamin !! " rugit il.

Il se rua vers le jeune homme et lui donna un violent coup de poing dans le ventre. Keith fut projeter a terre près de ses amis, le souffle coupé, mais tenant toujours le fusil, comme si sa vie en dépendait. Il toussa difficilement. Ce type était fort, inéluctablement.

* Bordel ...! *

Avait il réellement une chance, même s'il l'avait désarmé ? Oui, il avait réussi à le désarmer...mais a quel prix ! Il ne l'avouerait surement jamais, mais Keith avait eut très peur lors des détonations. Il tenta de se relever sur les coudes mais il avait trop mal. Son regard émeraude, terni par haine se porta sur l'homme. Ne plus avoir son fusil ne semblait pas le perturber plus que ça, ce qui effaça un peu ses prévisions...Il fallait gagner du temps ! Le temps qu'il retrouve suffisamment de force pour attaquer de nouveau.

* Si c'est encore possible ! * pensa-t-il en grimaçant de douleur alors qu'il retentait de se relever.
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Juin - 01:39 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant


 
Raven s’était finalement retournée, protégeant son visage de ses mains. Entre ses doigts écartés elle pouvait voir le canon du fusil pointé sur elle. Ainsi elle allait mourir ainsi, sans petit ami pour la regretter, sans enfants, sans être devenue célèbre dans le monde entier… La jeune fille était en train de faire une dernière prière silencieuse, lorsque son miracle, prénommé Eliott, se précipita pour faire un bouclier de son corps.  
  
« Arrêtez ! Arrêtez ça bordel de merde ! »

  
  
Raven se demandait où était passé Keith, lui était-il arrivé quelque chose de mal ? Quand soudain elle le vit arriver par derrière à pas de loup. Mais l’homme au fusil s’apprêtait à tirer, qu’un Eliott héroïque soit là ou non ne lui faisait ni chaud, ni froid, et ils finiraient tous deux au paradis des passoires. Le coup résonna alors que Raven fermait les yeux. Elle n’avait pas eut mal, le chasseur avait-il loupé son coup ? La jeune fille ouvrit un œil : le jeune rebelle avait déporté le coup vers le ciel. Les mains toujours crispées sur le fusil, Keith donna un coup de pied dans les mains du demeuré pour le faire lâcher prise. Seulement, ses doigts, sous le choc du coup de pied, provoquèrent une nouvelle détonation. Un deuxième coup vers le haut, qui frôla le ténébreux de si près que Raven cru qu’elle allait mourir de frayeur. Mais avec l’énergie du désespoir le jeune garçon par une technique de kung-fu ancestrale que Raven nommait secrètement « du scarabée furtif », il réussi à faire lâcher le fusil à leur agresseur en lui tordant les bras.  
  

«  Sale gamin !! » rugit il.

Finalement l’homme jeta l’adolescent à terre d’un coup de poing dans le ventre. Ne plus avoir son fusil ne semblait pas le perturber plus que ça. Au contraire un sourire sardonique se dessinait sur ses lèvres charnues. Raven s’imaginait le pire tout en serrant le bras d’Eliott le plus fort qu’elle pouvait.  
  
« Hahahahahah ! Il est vide tu ne pourras rien faire avec petit voyou ! Tandis que moi j’ai ça ! »  
  
Il sortit d’une de ses multiples poches un couteau de chasse servant habituellement à évider les sangliers. Il le passa sous le nez des adolescents, les menaçant tour à tour de la pointe de la lame Lorsqu’elle arriva devant son nez, Raven pu voir qu’elle était très bien aiguisée. Puis il s’adressa à Keith d’un air sombre :  
  
« Toi si tu tentes quoi que ce soit, c’est ta copine qui trinque compris. J’ai des complices. » Il ponctua sa phrase d’un claquement de langue sonore qui donna des frissons de dégout à la jeune fille. « Maintenant vous allez reculer gentiment jusqu’à la porte compris ? »  
  
   
  
Pas le choix, menacés par un couteau long comme le bras de Raven, les trois adolescents étaient bien forcés d’obéir. Ils reculèrent jusqu’à la maison forestière qui était dans leur dos, la jeune fille avait aidé Keith à se tenir d’aplomb. Quand son dos toucha la porte en bois, celle-ci s’ouvrit toute seule en grinçant. Une odeur fétide de viande morte leur frappa aux narines.  
  
« Allez, reculez, reculez, reculez encore, encore encore »  
  
Raven longeait les murs poussièreux tout en maugréant qu’il fallait qu’elle trouve une idée. Dans Hansel et Gretel, la méchante sorcière finit au four. Mais là, on était dans la vit réelle, et ses chevaliers servants avaient beau être courageux, ils ne faisaient pas le poids face à un psychopathe déchainé en liberté.  

_________________


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Juin - 22:55 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

C'est impuissants que Eliott et Raven regardèrent leur ami se faire cogner dans une vaine tentative d'arracher son arme à ce fou allié. Mais il allait falloir en donner beaucoup plus pour se sortir de cette situation cauchemardesque. L'homme les menaçait à présent avec un long couteau de chasse, il ne suffirait pas de grand chose pour finir éventré comme un vulgaire animal. Mieux valait éviter de le contrarier ou de faire un faux pas pour le moment, Eliott avait toujours son téléphone en sa possession bien qu'il allait être dur de pouvoir s'en servir sans risquer de se faire lacérer. Le psychopathe puant s'attarda à menacer Raven Ambroise avec son arme et s'adressa à Keith. 

« Toi si tu tentes quoi que ce soit, c’est ta copine qui trinque compris. J’ai des complices. » Il ponctua sa phrase d’un claquement de langue sonore. « Maintenant vous allez reculer gentiment jusqu’à la porte compris ? Allez, reculez, reculez, reculez encore, encore encore » 
  
Forcés d'obéir, les trois adolescents reculèrent jusqu'à entrer dans la cabane en bois. Une odeur nauséabonde y planait lourdement, le genre d'odeur qui prenait les narines jusqu'à en donner des vertiges. Les lieux étaient sombres, poussiéreux pour ne pas dire crasseux et la majorité des meubles étaient faits de vieux bois. Il ne semblait pas y avoir d'électricité, à vrai dire le lieu était sans aucun doute bien trop éloigné du centre ville. Seule une vieille bougie vacillante apportait un peu de lumière, ne rendant la situation que plus angoissante encore. Etait-ce le simple fait d'être totalement coupé de la "civilisation" qui avait rendu ce type complètement dingue ? Après s'être emparé d'une corde tressée, le chasseur les dirigea jusqu'à ce qui devait être la chambre à coucher tout en marmonnant des phrases incompréhensibles. Là, l'odeur immonde atteignait son seuil maximal. C'est avec effroi que Eliott aperçu la cause de cette sale odeur : dans le lit conjugal, un corps de femme inanimé dont la chair bouffée par les vers semblait pourrir depuis plusieurs mois déjà, voir même plusieurs années. Le jeune homme porta une main à sa bouche, horrifié, le coeur serré.

*Putain, depuis quand c'est là ça ?*

La réaction de ses camarades ne se différenciait pas tellement de la sienne, il était impossible de rester insensible à ça.

« Héloïse, t'es encore couchée ? Lève toi j'ai attrapé ces sales gamins qui traînaient près d'la maison ! » dit-il en les poussant un peu plus dans la pièce pour y rentrer à son tour.

Il resta un moment silencieux, comme s'il attendait une quelconque réponse de la part du cadavre. Alors il n'avait pas remarqué que cette femme était morte ? On ne pouvait pas être plus taré qu'il ne l'était, oh ça non. Enervé, l'homme jeta furieusement la corde au sol. Ses yeux exorbités, ses poings serrés et sa respiration saccadée en disaient long sur son état actuel. Plus aucun doute, ce type était enragé. Enragé parce-que sa femme ne parlait plus, ne se levait plus, ne vivait plus, et sa raison avait fuit trop tôt pour qu'il s'en rende compte.

« Combien de temps tu comptes encore m'ignorer ?! » hurla t-il, renversant d'un revers de la main une multitude de flacons en verre vides qui se trouvaient sur une vieille commode en bois. Ceux-ci s'explosèrent en morceaux sur le parquet.

Tel un animal, il se mit à hurler et à cogner de toutes ses forces dans le corps sans vie de... sa femme ? Quelques minutes plus tard, la rage laissait place au désespoir, ses yeux déments s'inondèrent de larmes et il serra le cadavre purulent dans ses bras.

« Pardon... Pardon... Héloïse pardonne moi, ne pleure pas, ça va s'arranger... Tu as froid ? Attends, je vais arranger ça. » pleura t-il. Il se retourna et s'adressa aux adolescents. « L'un de vous va m'aider à couper du bois. »
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 24 Juin - 00:07 (2010)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé Répondre en citant

« Hahahahahah ! Il est vide tu ne pourras rien faire avec petit voyou ! Tandis que moi j’ai ça ! »  
  
Keith ragea intérieurement, se forçant presque à desserrer ses mains autour de l'arme désormais inutile. Il s'était rarement sentit si impuissant devant cet homme qui semblait inébranlable dans sa folie. Il mençait à présent tour à tour chacun d'entre eux avec un couteau de chasse d'une taille assez effrayante.
 

« Toi si tu tentes quoi que ce soit, c’est ta copine qui trinque compris. J’ai des complices. » dit il a l'intention du jeune homme.  « Maintenant vous allez reculer gentiment jusqu’à la porte compris ? »  
 
Le brun tenta vainement de reprendre son souffle. Pas vraiment le choix de toute façon, il se leva tant bien que mal, aidé par Raven. Les trois adolescents obéirent au chasseur en tentant de ne pas l'énerver plus qu'il ne l'était déjà... Keith se sentit vraiment misérable, tout ces efforts et ces risques qu'il avait prit...pour rien ! Il garda la tête baissée jusqu'a ce qu'ils arrivent près de la maison du chasseur. Il ne faudrait pas qu'il interprète mal son regard, ce genre de détail pouvait tout faire empirer dans ce genre de situation.
Ils pénétrèrent dans une maison très ... rustique pour ce qu'en pouvait voir le jeune homme. Une odeur nauséabonde envahissait les lieux, comme si quelque chose de putride avait macéré pendant...longtemps. La maison semblait vide, dépourvue d'électricité et de lumière. L'ambiance lugubre collait bien avec le personnage qui y vivait... Ce dernier les emmena dans ce qui semblait être la chambre tout en marmonnant des phrases incompréhensibles. Keith réprima mal un haut-le-cœur en voyant le contenu du lit, qui était surement la source de cette odeur horrible. Un cadavre de femme bouffée par les vers tellement son corps était en décomposition trônait dans ce lit. Il eut cependant du mal à détacher ses yeux de cette chose, comme pour se persuader que ce n'était pas un cauchemar, que cela existait réellement.

« Héloïse, t'es encore couchée ? Lève toi j'ai attrapé ces sales gamins qui traînaient près d'la maison ! » dit l'homme en les poussant un peu plus dans la pièce pour y rentrer à son tour.

Keith le regarda, a la fois angoissé et intrigué. Il n'avait pas remarqué que cette femme était morte, et cela depuis longtemps ? Serait il devenu fou à cause de la mort de sa femme ?  Énervé du silence de sa conjointe qui ne pouvait, de toute façon, plus répondre depuis un certain temps, l'homme jeta furieusement une corde  tressée qu'il avait prit préalablement, au sol. Ses yeux exorbités, ses poings serrés et sa respiration saccadée en disaient long sur son état actuel. Le jeune voyou sera les poings, il n'y avait plus aucun doute a avoir quant à la folie de ce type. Il avait vu beaucoup de gens différents dans les rues, mais ça... Le jeune homme en vint même à se demander s'ils s'en sortiraient vivants...

« Combien de temps tu comptes encore m'ignorer ?! »
hurla t-il d'un seul coup, renversant d'un revers de la main une multitude de flacons en verre vides qui se trouvaient sur une vieille commode en bois. Ceux-ci explosèrent en morceaux sur le parquet.

* Putain...ça devient vraiment grave... *
pensa le jeune homme en avalant difficilement sa salive.

L'homme se mit à hurler et à cogner de toute ses forces dans le corps sans vie déjà bien attaqué par les vers. Les jeunes gens ne purent qu'assister à cette débâcle sordide, impuissants. Quelques minutes plus tard, sa rage se transforma en désespoir et il se mit a pleurer alors qu'il serrait le cadavre purulent de sa femme dans ses bras.

« Pardon... Pardon... Héloïse pardonne moi, ne pleure pas, ça va s'arranger... Tu as froid ? Attends, je vais arranger ça. »
pleura t-il. Il se retourna et s'adressa aux adolescents. « L'un de vous va m'aider à couper du bois. »

Les trois jeunes se regardèrent tout à tour. A qui allait écoper la tâche d'être seul avec ce cinglé ? Raven fut vite éliminée dans le calcul de Keith, une fille ne coupe pas de bois, et la laisser entre les mains de ce type signifierait que tout ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent pour la protéger ne servait a rien. C'était donc entre Eliott et lui... D'un point de vue tout à fait technique, le brun ne savait pas si l'un serait plus efficace que l'autre en tant que bûcheron... Eliott n'avait jamais fait de démonstration de force devant lui, c'est pourquoi il avait du mal à l'estimer. Cependant...
Keith porta une main a son abdomen qui avait reçu le coup de poing. La douleur était encore présente et sa respiration difficile. Il y avait fort à parier que ce chasseur l'avait blessé en le frappant... Couper du bois lui serait difficile... Mais... Le brun regarda encore une fois Eliott, puis Raven avant de fermer brièvement les yeux. Il préférait que ce soit lui le blessé plutôt qu'eux. Il ne voulait pas que ses amis se retrouvent seul avec lui. Le jeune homme fit donc un pas en avant vers le chasseur.

" Je vais vous aider..."

_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:49 (2018)    Sujet du message: [forêt] Camping Sauvage Alcoolisé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Au delà des portes du lycée. -> La mer, la forêt, le lac. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom