Anthem School  Index du Forum
Anthem School
Bienvenue. Anthem School est un forum RP, vous incarnerez un personnage masculin ou féminin, élève ou professeur de ce lycée bourgeois réputé.
 
Anthem School  Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Après le club de dessin [ terminé ]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Les salles de classes. -> Les salles d'Arts, de Théâtre et clubs divers.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Juin - 23:37 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

 

Après une journée éprouvante à suivre les cours de profs tantôt soporifiques, tantôt complètement hystériques, dur dur de suivre le rythme. Alors rien de tel que le club de dessin pour s’aérer les idées. Le thème du jour : un paysage désertique. Grande fan de paysages, Raven était plutôt douée dans le domaine, elle aidait certes les plus jeunes mais préférait largement se consacrer à son œuvre. Ha quel délice de respirer la poussière de craie et de fusain, de sentir cette odeur si particulière qu’a la peinture qui sèche… Comme à chaque fois, Raven ne voyait pas le temps passer, et l’heure de la fin arriva beaucoup trop vite à son goût. Presque à contrecœur, elle rangea ses affaires, et partit rejoindre son camarade de classe, et accessoirement le président du club de dessin, Eliott Norels, charmant garçon, parfois cruel, toujours bon élève, et souvent séducteur.   
 
  
   
Au même moment, un autre jeune homme entrait dans la pièce. Jeune homme, qui n’était autre que le très énigmatique Keith Kristin, courtisé par la moitié du lycée, autant par la gente féminine que masculine par ailleurs. Mais le garçon à l’air grincheux ne se laissait pas approcher si facilement. Sauf par Eliott, son camarade de chambre, et par extension Raven, qui avait été gentiment accueillie par l’artiste aux yeux bleus lors de son arrivée en terminale à Anthem. Leur passion commune pour le dessin les avait rapprochés. Keith ne faisait pas partie du club, mais il avait coutume de rejoindre les deux terminales à la fin de leur activité.   
 
  
   
Slalomant entre les tables à dessin, Raven rejoignit ses deux amis. Posant les poings sur ses hanches, délaissant sa pochette qui s’écrasa lamentablement au sol, elle se campa devant Eliott et le regarda droit dans ses yeux à la profondeur de l’océan, clairement rehaussés par une peau blanche et des cheveux châtains.   
   
Le vendredi passé, une idée folle avait germé dans la tête de Raven. Elle en avait vaguement parlé à Eliott, mais n’était pas vraiment sûre qu’il ait réellement saisi l’étendue et les conséquences de cette idée. Conséquences qui équivaudraient probablement pour la jeune brunette la négation de son existence dans les yeux de son père. Mais elle s’en fichait, après tout sa mère l’ignorait déjà à moitié, seule importait l’adrénaline, l’excitation de transgresser l’interdit, et au diable les parents et le directeur coincé d’Anthem School.   
   
    
   
« Alors, tu as réfléchis à ma proposition ? Et tu en as parlé à Keith ? »   
   
Elle avait appuyé le prénom de ce dernier par un geste du menton des plus élégants. Raven faisait partie de ses jeunes filles, jolies naturellement mais n’ayant absolument rien de sensuel dans leur façon d’être. Elle fixa les yeux verts et maquillés du garçon aux cheveux bruns en bataille puis continua sans laisser le temps à aucun des deux de placer un seul mot :   
   
« Bien sûr, c’est risqué, très risqué, mais songez à quel point ça peut être drôle ! »   
   
Elle adressa une moue qu’elle savait charmante à ses deux amis et espéra sincèrement qu’Eliott n’avait pas oublié de quoi elle parlait. Ce plan lui était venu sur un coup de tête, vraiment. Raven avait souvent des idées un peu brumeuses, un peu à l’ouest, voire carrément utopiques. Mais jamais elle n’abandonnerait une quelconque partie de ses rêves et de ses envies avant d’avoir été confrontée à l’impossibilité de leur réalisation. Ce trait de caractère énervait les gens, mais Raven était ainsi, éternelle rêveuse.   

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 15 Juin - 23:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Juin - 00:19 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

Terminée. La journée était enfin terminée et quoi de plus jouissif que de se dire que l'on va pouvoir glander jusqu'au lendemain ! En effet, ce soir le Sky fermait ses portes occasionnellement ce qui n'était pas pour déplaire à l'étudiant aux yeux cernés. Le travail c'est bien, ne rien faire c'est encore mieux. D'un geste calme, Eliott rangea le programme de la journée du club de dessin dans un porte vue bleu marine, un programme qui tournait autour des paysages desertiques. Le choix des thèmes se faisaient par propositions des membres puis un vote était effectué pour selectionner le plus interessant. Peu importe si un thème était enfantin, ou stupide, après tout le club n'était qu'une activité sociale qui réunissait les amateurs de dessin/peinture. Il salua les derniers membres qui s'en allaient à leurs chambres et posa ses yeux sur la belle et virile Raven qui se dirigeait vers lui. Sa pochette à dessin s'écrasa bruyamment au sol, ce qui arracha un soupir de lassitude au président du club.

*Quelle grâce, comme d'habitude.*

Keith Kristin venait également d'arriver. Souriant, Eliott le salua et lui fit signe d'approcher. Le jeune homme avait reçu un blâme pour la faiblesse de ses résultats scolaires, ce qui avait forcé son aîné à le tourmenter d'avantage pour le forcer à travailler qu'il soit content ou non. Après tout, dans cette école les résultats comptaient autant que l'argent des parents et s'il laissait couler les choses, Keith se retrouverait rapidement exclu de Anthem School. Tellement de personnes rêvaient d'intégrer cet établissement qu'ils n'auraient aucuns scrupules à le virer à grand coup de pied aux fesses pour accueillir une famille bien plus riche encore.

"Salut Keith, madame Vautrin ne t'a pas trop tiré les oreilles après le cours ? Quelle idée de t'endormir sur la table."

L'étudiant rassembla ses affaires et les rangea soigneusement dans son sac, n'écoutant qu'à moitié le discours qu'entamait sa camarade de classe. Elle était effectivement de ces rares filles qui n'avaient absolument rien d'élégant dans leur façon d'être. A vrai dire, même les travelos agissaient sans doute d'une manière beaucoup plus douce et féminine mais comme on dit : il faut de tout pour faire un monde. Son regard se posa sur son camarade de chambrée.

*Ouais... De TOUT.*

"Bla bla bla bla... Mais songez a quel point ça peut être drôle !"

Qu'est ce qui pouvait bien être drôle ? La brunette avait l'air tellement emballée qu'il s'en voulut un instant de l'avoir à moitié ignorée, mais ça ne dura pas longtemps. Il se remémora vaguement une soirée après les cours, où Raven avait proposé une idée absurde de... Camping sauvage alcoolisé. C'était sans doute une de ses fameuses activités qui faisaient marrer les femelles, ce genre de trucs un peu comme le shopping, ce genre de trucs que seules les adolescents prépubères pouvaient comprendre ?

"J'avoue, méga drôle."
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Juin - 01:00 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

C'est en trainant bruyamment des pieds contre le sol du couloir que Keith s'approchait du club de dessin. Le manque d'enthousiasme évident de sa figure montrait clairement qu'il ne s'y rendait pas pour son bon plaisir. Pas que le club de dessin ou ses membres lui déplaisent ! D'ailleurs il avait pris l'habitude (bonne ou mauvaise ?) de venir a la fin de chaque séance voir son camarade de chambre. Seulement, cette fois, Eliott avait décréter qu'il l'aiderait dans son travail scolaire, décision - stupide selon Keith - qu'il avait prise après avoir eu connaissance du dernier avertissement de travail du voyou. Ce dernier leva les yeux au ciel...voir son ami dans ces circonstances l'emmerdait vraiment...

Il passa la porte du club, quasiment vidé de ses membres, à l'exception d'Eliott *évidemment...*et d'une fille de leur classe. Keith laissa son regard glisser rapidement sur elle. Il connaissait Raven Ambroise vu qu'ils étaient dans la même classe, mais il ne lui avait jamais parlé... Il y avait bien eu des fois ou elle était venu parler a Eliott alors qu'il était là, mais ils ne s'étaient jamais parlé personnellement. Le châtain fit signe au brun d'approcher.

"Salut Keith, madame Vautrin ne t'a pas trop tiré les oreilles après le cours ? Quelle idée de t'endormir sur la table."

Le jeune rebelle ne dissimula même pas une grimace à l'évocation de sa dernière altercation avec madame Vautrin.

" J'y peux rien si elle est soporifique ! se défendit-t-il en regardant ailleurs, l'air ennuyé. Elle a qu'a revoir son cours de merde ! Chui sûr qu'elle le ressort depuis trente ans a chaque générations !"

Le jeune homme n'avait même pas remarqué que Raven s'était approché et avait entamé la conversation avec eux. Il croisa soudainement son regard, surpris que la dite conversation de concerne.

« Alors, tu as réfléchis à ma proposition ? Et tu en as parlé à Keith ? »

Elle avait appuyé le prénom de ce dernier par un geste du menton des plus élégants. Celui-ci haussa un sourcil. Il ne la savait pas comme ça et était vraiment surpris de cette démarche. Elle fixa les yeux verts et maquillés du garçon aux cheveux bruns en bataille puis continua sans laisser le temps à aucun des deux de placer un seul mot :  
  
« Bien sûr, c’est risqué, très risqué, mais songez à quel point ça peut être drôle ! » 

Keith continua de la fixer, il n'avait aucune idée de ce quoi elle pouvait parler, et ses paroles le laissait dans le flou le plus total... A quoi pouvait bien penser cette fille à l'allure si... spéciale ? Au premier abord, elle avait semblé sympathique a Keith de par son style (plus particulièrement ses piercings) mais ces manières le laissait sans voix...Une fille était sensée parler comme ça dans le milieu ? Et avoir ce genre de plan de surcroit ?

Le jeune homme regarda Eliott, se demandant s'il comprenait mieux la situation que lui. Après tout, il la connaissait mieux.

"J'avoue, méga drôle." répondit Eliott au tout pour tout.

Le jeune voyou cligna des yeux devant cette réaction. Apparemment l'idée de Raven n'était pas emballante, du moins pour Eliott... Keith se demandait vraiment de quoi ils pouvaient bien parler. La jeune fille avait l'air a fond dedans, et vu le personnage, selon Keith, ça pourrait être intéressant, mais vu l'intérêt que Eliott montrait... Keith secoua la tête.

" Jpeux savoir de quoi vous parler là ? C'est quoi ce plan ?" demanda-t-il franchement aux deux autres d'un ton ennuyé.
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 16 Juin - 01:50 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant


 
« J’avoue, méga drôle. »  
  
Raven discerna un manque d’entrain évident dans la phrase d’Eliott. Elle n’arrivait cependant pas à deviner si c’était parce qu’il avait oublié, ou s’il ne l’avait même pas écouté comme cela arrivait souvent. Il fallait bien l’avouer, c’était le côté le plus exaspérant chez le garçon, son manque total d’attention. Cette idée de camping n’était pas si mauvaise tout de même. Elle n’allait pas se laisser faire sur ce point, une occasion en or de briser la monotonie du lycée.  
  
Mais Keith le voyou au cœur tendre ouvrit la bouche, et répondit aux questions de la jeune fille.  
  
« J’peux savoir de quoi vous parlez là ? C’est quoi ce plan ? »  
  
Raven regarda Eliott, puis Keith, puis de nouveau son ami aux yeux d’azur avec un air scandalisé. Il avait osé passer outre son idée géniale et faire comme si elle n’avait jamais existé. Bien sûr une partie d’elle connaissant bien Eliott depuis le temps s’y attendait, mais se voir confrontée à tant de nonchalance et de dédain avait de quoi la mettre hors d’elle. Et si le jeune artiste ne faisait pas partie des rares personnes que la brunette appréciait, elle l’aurait déjà envoyé bouler, mais craignant une quelconque dispute elle se contenta de reprocher, avec toute la douceur dont elle était capable (c'est-à-dire, pas beaucoup).  
  
« Comment ça, tu as oublié » Elle avait appuyé ce dernier mot pour mettre en valeur le fait que ce n’était pas la première fois que ça arrivait. «  D’en parler à Keith ? Je t’avais pourtant bien demandé de le faire, de lui demander son avis. Mais visiblement, t’as pas l’air emballé. Si j’ai bien compris, je dois me trouver d’autres partenaires si je veux faire un camping sauvage un peu alcoolisé ? »  
  
   
  
Ça embêtait un peu Raven qu’Eliott soit à ce point je m’en-foutiste, surtout que le voyou au cœur tendre semblait, non pas blessé, mais un peu vexé d’être mis ainsi de côté de la conversation, ce qui ne serait bien sûr pas arrivé si monsieur je suis le président du club de dessin avait fait ce qu’on lui demandait pour une fois. Elle se mordit la lèvre espérant qu’elle n’avait pas non plus été trop brusque envers Eliott, car malgré ses paroles elle ne désirait pas faire les 400 coups avec un autre que lui, et Keith à la rigueur, même si elle le connaissait beaucoup moins bien. A bien y réfléchir, il ne lui revenait pas de souvenir de discussion avec lui sans un Eliott interposé…  

_________________


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 17 Juin - 15:06 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

«Comment ça, tu as oublié d’en parler à Keith ? Je t’avais pourtant bien demandé de le faire, de lui demander son avis. Mais visiblement, t’as pas l’air emballé. Si j’ai bien compris, je dois me trouver d’autres partenaires si je veux faire un camping sauvage un peu alcoolisé ?»

La brutalité verbale et involontaire de la belle et virile Lady arracha un léger rire amical au garçon. Effectivement, il avait oublié, et il se pouvait bien que Keith se retrouve vexé d'avoir été "mis à l'écart" mais celui-ci savait très bien qu'une des principales raisons, et de loin la plus importante, qui l'empêchait d'accepter une sortie entre amis n'était autre que son travail de nuit.

"Hm..."

Une idée lui traversa cependant l'esprit. Mais ses deux camarades étaient-ils aussi fous qu'ils en avaient l'air ? Keith aimait-il ce genre d'activité ? En effet, ce soir le Sky fermait ses portes, ce qui voulait dire qu'Eliott ne travaillait pas. Il y avait donc possibilité de partir pour cette nuit même, armés de couvertures, d'alcool et de répulsif à moustique. Pour sûr qu'ils devraient sécher les cours du lendemain matin mais malgré son manque d'intérêt général pour le monde qui l'entoure, l'étudiant savait que la vie était trop courte pour ne pas en profiter.

Et c'est en se torturant l'esprit à essayer de trouver une solution pour sortir de cet établissement en cachette qu'il continua de ranger la salle du club de dessin, ruminant des mots indéchiffrables par moments. Il se stoppa net quelques minutes plus tard et ricana doucement comme un psychopathe prêt à accomplir son crime, les mains posées sur l'un des pupitres. D'un pas ferme et décidé il se dirigea vers Raven Ambroise et se planta devant elle.

"Prépare ton sac princesse, on décolle dès ce soir."

Il se tourna vers son ami.

"Toi aussi la racaille. Ce soir nous allons faire du "camping sauvage alcoolisé" et pour ça, il va falloir faire le mur et sécher les cours demain matin pour cause de gueule de bois."

Il n'y avait pas de raisons à ce que Keith soit assez coincé pour refuser de les suivre, après tout, il était du genre à aimer l'interdit. L'interdit : un mot qui faisait frissonner tous les voyous de la Terre, une chose que Eliott ne comprendrait sûrement jamais mais ce soir là il était d'humeur à faire plaisir aux autres. Enfin, pas tous non plus, fallait pas exagérer.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Juin - 22:40 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

«Comment ça, tu as oublié d’en parler à Keith ? Je t’avais pourtant bien demandé de le faire, de lui demander son avis. Mais visiblement, t’as pas l’air emballé. Si j’ai bien compris, je dois me trouver d’autres partenaires si je veux faire un camping sauvage un peu alcoolisé ?»

Keith haussa un sourcil, décidément la demoiselle ne cessait de l'étonner...

*...du camping sauvage alcoolisé...c'est bien une idée de nana ça...*

Le jeune homme regarda Raven, amusé. Elle avait l'air plutôt mécontente de la réaction d'Eliott, ses yeux pétillait de reproches. Son camarade, lui, semblait dans ses pensées, sans doute a essayer de se remémorer la dernière fois que Raven et lui avaient parlé de ce plan...

"Hm..."

Malgré son attitude de je-m'en-foutisme, il avait l'air plus préoccupé qu'il ne voulait bien l'admettre. Le jeune homme continua de ranger la salle du club de dessin, ruminant des mots indéchiffrables par moments, laissant Raven et Keith perplexes. La jeune fille lança un regard d'incompréhension au voyou qui le lui rendit avec un sourire nerveux, montrant qu'il ne savait pas plus qu'elle ce qui se passait dans la tête de leur ami. Eliott se stoppa net quelques minutes plus tard et ricana doucement comme un psychopathe prêt à accomplir son crime, les mains posées sur l'un des pupitres. D'un pas ferme et décidé il se dirigea vers Raven et se planta devant elle.

"Prépare ton sac princesse, on décolle dès ce soir."

Il se tourna vers son ami.

"Toi aussi la racaille. Ce soir nous allons faire du "camping sauvage alcoolisé" et pour ça, il va falloir faire le mur et sécher les cours demain matin pour cause de gueule de bois."

Le sourire de Keith s'agrandit, malicieux. Il aimait quand son camarade de chambre lui parlait comme ça, cela lui donnait l'impression qu'il rentrait un peu plus dans son monde. Bien sûr, l'idée en elle même lui paraissait un peu light...quand Raven avait parlé de risque, Keith s'attendait à quelque chose de bien pire que du camping... Mais après tout pourquoi pas ? C'était avant tout une occasion de sortir, de s'aérer de l'espace parfois trop pompant de l'école, et avant tout, de s'amuser.  Le jeune rebel échangea un regard complice avec son ami.

" okay sale bourge." Keith se plaisait a appeler Eliott de cette manière de temps en temps plus pour le taquiner qu'autre chose. "J'ai hâte de te voir bourré ! " dit il en ricanant.

Il repris un peu plus sérieux.

" Et c'est quoi ton plan pour se tirer en douce ? "
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Juin - 21:50 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant


 
Quelque part, le sourire moqueur d’Eliott la rassura autant qu’il l’énerva. Mais il signifiait au moins qu’il ne lui en voulait pas de lui avoir fait des reproches. Il semblait même plutôt concerné par son idée, et on voyait presque les rouages de son cerveau tourner, tandis qu’il cherchait un plan ou autre stratagème pour faire plaisir à son amie.  
  
   
  
Peut-être était-ce un moyen de se faire pardonner d’avoir oublié leur précédente conversation ? Tout en rangeant activement la salle de dessin, le jeune artiste se parlait à lui-même grognant et maugréant quelques paroles incompréhensibles. Raven ne connaissait pas ce côté un peu schizo du jeune homme, aussi elle lança un regard rempli d’incompréhension à Keith qui était à côté d’elle. Mais ce dernier n’avait pas l’air de comprendre plus qu’elle la réaction d’Eliott. Elle haussa les épaules en réponse au sourire crispé  du garçon, et se baissa pour ramasser sa pochette.  
  
   
  
Quelques instant après, Eliott se stoppa net et émit un petit rire discret. Celui-là même qui signifiait qu’il venait d’avoir une idée digne des plus grands psychopathes. Comme à chaque fois qu’elle l’entendait, Raven avait hâte de savoir ce qui se mijotait dans le crâne grouillant et bouillonnant du jeune artiste. Il se dirigea vers elle d’un pas assuré avec la tête d’un pauvre qui vient de gagner 30 euros au millionnaire à gratter, et se planta devant elle comme elle-même l’avait fait quelques instants auparavant.  
  
« Prépare ton sac princesse, on décolle dès ce soir. »  
  
Raven sentit son cœur faire un petit bond de joie, d’une part car se faire appeler Princesse fait toujours plaisir à une fille, et d’autre part car ce soir ça allait être la fête. Ils allaient enfin pouvoir s’amuser et oublier un peu tous ces cul-bénits du lycée, et cette grosse vache de Madame Vautrin. Restait la question de comment sortir de cette prison. Raven avait tourné des dizaines de solutions dans sa tête sans arriver à se décider pour aucune d’entre elle, chacune comportant des défauts non négligeables. La moins risquée était peut-être de partir par le gymnase en profitant d’une courte sieste du gardien des lieux, et en espérant que le vieux Marcel ne trainerait pas dans le coin. Eliott se tourna aussitôt vers Keith, pour lui expliquer plus dignement la situation.

« Toi aussi la racaille. Ce soir nous allons faire du "camping sauvage alcoolisé" et pour ça, il va falloir faire le mur et sécher les cours demain matin pour cause de gueule de bois. »
  
  
En voyant le sourire du voyou s’agrandir, Raven compris qu’il était partant pour cette soirée. Même s’il avait pu faire pire dans sa vie. Il ne fallait pas trop en demander à Raven non plus, prendre des risques certes, mais pas de risques insensés, on n’était pas chez mémé. Après quelques boutades amicales adressées à Eliott, Keith lui posa la question qui brûlait les lèvres de Raven depuis un certain moment.  
  
« Et c’est quoi ton plan pour se tirer en douce ? »  
  
Raven observa Eliott de ses grands yeux verts. Il paraissait vraiment sûr de lui, mais prenait son temps pour répondre, et ménageait le suspens… Un peu timide, Raven hésita :  
  
« Le mieux serait de couper par le gymnase non ? Enfin tu connais mieux les lieux que moi il me semble. »   
  
Elle fit une courte pause de ponctuation, puis continua sur un sujet qu’elle maitrisait un peu mieux.  
  
« En ce qui concerne la boisson, j’ai une bouteille de Vodka que j’ai piquée à mon père, pour le reste on peut passer prendre des bières à l’épicerie en face du cinéclub ? »  
  
Quoi qu’il en soit, cette soirée s’annonçait riche en péripéties, et bien qu’elle ne l’avouait pas verbalement, Raven avait elle aussi hâte de voir ses deux camarades bourrés. Jamais elle n’aurait pensé que ça s’organise aussi vite, mais c’était ça d’être amie avec Eliott. Avec lui pas de place pour la routine.  

_________________


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Juin - 21:57 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

"Ok sale bourge, j'ai hâte de te voir bourré."

Le garçon sourit à la remarque de son ami, visiblement celui-ci était partant. Raven prit la parole.

« Le mieux serait de couper par le gymnase non ? Enfin tu connais mieux les lieux que moi il me semble.... En ce qui concerne la boisson, j’ai une bouteille de Vodka que j’ai piquée à mon père, pour le reste on peut passer prendre des bières à l’épicerie en face du cinéclub ? »   

"Tu as deviné, le gymnase. Le vieux Marcel fait sa ronde en ce moment même, mais dans environ une heure il passera la serpillère dans la salle d'arts martiaux, à l'étage du bâtiment. Un vieux c'est ponctuel et ça a ses petites habitudes, on aura donc exactement 18 minutes pour passer mais encore faut-il passer à temps."

Eliott avala sa salive, les seules fois où il parlait autant c'était pendant les examens oraux. Il saisit les derniers matériaux à ranger et les placa dans l'armoire de la salle qu'il ferma soigneusement à clé. Finalement, cette soirée pourrait quand même être marrante. Cela faisait un moment qu'il n'était pas sorti dans un but autre que son travail de nuit. Ses parents allaient sans doute lui pomper l'oxygène, étant donné qu'il devrait sécher les cours une nouvelle fois. Cette idée lui arracha un soupir.

La pièce baignait dans une lumière rougeâtre, le soleil se couchait paisiblement. Le garçon jeta un rapide coup d'oeil à l'horloge murale.

"Bien, il nous reste 45 minutes pour tout préparer. Ca devrait être largement suffisant... Une fois dehors on pourra prendre notre temps pour le reste. Des questions ?"

Auraient-ils réellement le temps ? C'est vrai que cette idée n'était pas si dangereuse que ça, du moins elle l'était d'une autre façon. D'une part, s'ils se faisaient attraper, la punition serait exemplaire et une simple envie de camping prendrait une toute autre tournure bien plus dramatique : appel des parents, heures de colle, avertissements ou même renvoi temporaire/définitif de l'établissement. S'il ne voulait pas attirer des problèmes sérieux à son ami Keith, Eliott devra faire preuve de discrétion et d'ingéniosité pour mettre en oeuvre leur petit plan.
Il ressentait une sorte d'adrénaline, ce genre de chose qui émoustillait rapidement les petits adolescents en manque de sensations, ce genre de choses qu'il avait ressenti lors de la soirée qu'il avait passé avec Samuel Lee...

*C'est pas le moment de penser à ça !*

"Bien, rendez-vous devant le gymnase dans..."

La porte s'ouvrit brusquement, deux élèves entrèrent dans la pièce armés de calepins et de stylos quatre couleurs. L'un d'entre eux avait une attitude hautaine, il était grand et mince, plutôt bien habillé et les cheveux tirés en arrière étouffant sous une épaisse couche de gel.

"Bonsoir Eliott Norels, Raven Ambroise ! Quelle chance de vous voir tous les deux ici !"

Eliott serra les dents, qu'est-ce que cette bande d'attardés pouvaient bien vouloir ? Pire ! Comment osaient-ils l'interrompre de la sorte. L'étudiant ne cacha pas son mécontentement et adopta une expression des plus glaciales.

"Je me présente, Jean-Eud Adelbbert, président du club de presse." dit-il, sûr de lui, en tendant la main pour la lui serrer.

Eliott croisa les bras et lança un regard sinistre et meurtrier à son interlocuteur. Le "rédacteur en chef" se racla la gorge nerveusement et abandonna l'idée de lui serrer la main.

"Comme je le pensais... Et bien, voyez-vous nous rédigeons en ce moment un article de première page concernant les meilleurs élèves de tout Anthem-School ! Il semblerait que vous Eliott Norels, et vous Miss Raven Ambroise soyez parmi les meilleurs des meilleurs ! N'est-ce pas merveilleux." dit-il, fier de lui-même et continuant à ignorer Keith Kristin, ce qui commençait sérieusement à enerver le jeune président du club de dessin. "C'est pourquoi je me trouve ici devant vous. J'aimerais donc vous interroger sur vos méthodes de travail, vos habitudes en cours et votre vie extra-scolaire. Vous savez comment sont les lycéens, ils veulent toujours tout savoir hahahaha !"

"Pfff..." Souffla Eliott, un sourire narquois aux lèvres.

Il se dirigea vers la porte, narguant ce binoclard en mousse de toute sa splendeur lorsque celui-ci lui saisit fermement le bras. L'étudiant serra les dents une nouvelle fois pour ne pas lui mettre un coup dans le blaire.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Juin - 23:31 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

« Le mieux serait de couper par le gymnase non ? Enfin tu connais mieux les lieux que moi il me semble.... En ce qui concerne la boisson, j’ai une bouteille de Vodka que j’ai piquée à mon père, pour le reste on peut passer prendre des bières à l’épicerie en face du cinéclub ? »   

"Tu as deviné, le gymnase. Le vieux Marcel fait sa ronde en ce moment même, mais dans environ une heure il passera la serpillère dans la salle d'arts martiaux, à l'étage du bâtiment. Un vieux c'est ponctuel et ça a ses petites habitudes, on aura donc exactement 18 minutes pour passer mais encore faut-il passer à temps."

Keith regarda les deux jeunes gens en acquiesçant leur paroles. Il connaissait ce passage par le gymnase, il l'utilisait souvent pour sécher x cours trop ennuyeux pour aller en ville quand ça lui chantait. D'ordinaire, il se réfugiait dans sa chambre ou au club de couture avec Kanji...

"Bien, il nous reste 45 minutes pour tout préparer. Ca devrait être largement suffisant... Une fois dehors on pourra prendre notre temps pour le reste. Des questions ?"

Le brun fit craquer ses cervicales, un sourire sadique sur les lèvres, montrant qu'il était prêt, prêt et excité à l'idée de sortir.

* ça va être bien plus intéressant que prévu à mon avis ! *

"Bien, rendez-vous devant le gymnase dans..."

La porte s'ouvrit brusquement, deux élèves entrèrent dans la pièce armés de calepins et de stylos. L'un d'entre eux avait une attitude hautaine, il était grand et mince, plutôt bien habillé et les cheveux tirés en arrière étouffant sous une épaisse couche de gel. L'autre était un peu plus rondouillard, portait des lunettes et des cheveux bouclés coupés courts. Vu son attitude, on pouvait facilement dire qu'il était le larbin du 1er...

"Bonsoir Eliott Norels, Raven Ambroise ! Quelle chance de vous voir tous les deux ici !"

Eliott ne cacha pas son mécontentement et adopta une expression des plus glaciales. Keith les regarda de travers. Ces deux pigeons ne l'avaient pas salué...délibérément ou bien ils ignoraient tout bêtement qui il était ?

"Je me présente, Jean-Eud Adelbbert, président du club de presse."
dit l'autre, sûr de lui, en tendant la main pour la lui serrer.

Eliott croisa les bras et lança un regard sinistre et meurtrier à son interlocuteur. Le "rédacteur en chef" se racla la gorge nerveusement et abandonna l'idée de lui serrer la main, ce qui fit ricaner le jeune voyou.

"Comme je le pensais... Et bien, voyez-vous nous rédigeons en ce moment un article de première page concernant les meilleurs élèves de tout Anthem-School ! Il semblerait que vous Eliott Norels, et vous Miss Raven Ambroise soyez parmi les meilleurs des meilleurs ! N'est-ce pas merveilleux." dit-il, fier de lui-même et continuant à ignorer Keith. "C'est pourquoi je me trouve ici devant vous. J'aimerais donc vous interroger sur vos méthodes de travail, vos habitudes en cours et votre vie extra-scolaire. Vous savez comment sont les lycéens, ils veulent toujours tout savoir hahahaha !"

* Il s'est torché la gueule de confiture de con ce matin lui ou quoi ? * pensa Keith en levant les yeux au ciel.

"Pfff..." Souffla Eliott, un sourire narquois aux lèvres.

Il se dirigea vers la porte, narguant ce fils de bourge dans toute sa splendeur lorsque celui-ci lui saisit fermement le bras. Keith tiqua. Que faisait cet imbécile ? Il voulait mourir ? Le jeune homme vit Eliott serrer les dents, clair que la situation l'agaçait. Non seulement ils avaient été coupé dans leur conversation par ces cons qui débarquaient d'on ne sait où et qui n'avaient même pas frappé à la porte, mais ils leur pompaient l'air avec leur article puant et leur questions fumeuses ! Et en plus ils voulaient forcer Eliott à répondre ?

* Ils ont vu la vierge je crois... *

Tandis que le grand aux cheveux gélifiés forçait Eliott à lui faire face, Keith s'approcha et lui mit un coup de poing sur le bras, pas très fort, mais qui lui fit lâcher prise avec un petit cri très viril. Jean-Eud Adelbbert releva la tête pour la première fois vers Keith et son expression jusqu'alors assuré se fissura pour laisser place à la panique. Les yeux émeraudes de Keith étincelaient de colère. Il ne disait rien, ne voulant pas en faire trop devant Eliott et Raven, mais il en imposait tellement lorsqu'il était furieux qu'on pourrait imaginer une violente aura noire danser autour de lui. Jean-Eud frissonna malgré lui, tétanisé, ne sachant comment réagir. L'autre bourge attrapa sa manche et lui fit faire un pas en arrière avant de le guidé vers la sortie. Celui-la était visiblement plus sage. Keith ne quitta pas des yeux l'autre abruti avant que celui-ci ne disparaisse derrière la porte par laquelle il était entré précédemment.

Une fois les trois jeunes gens à nouveau seuls dans la salle, le rebel laissa échappé un long soupir, comme si cette performance lui avait demandé de l'énergie, avant d'échanger un regard complice avec son camarade de chambre. C'était clair, il ne laisserait personne emmerder Eliott.

_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 01:22 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

 

« Tu as deviné, le gymnase. Le vieux Marcel fait sa ronde en ce moment même, mais dans environ une heure il passera la serpillère dans la salle d'arts martiaux, à l'étage du bâtiment. Un vieux c'est ponctuel et ça a ses petites habitudes, on aura donc exactement 18 minutes pour passer mais encore faut-il passer à temps. » 
Raven ricana devant l’exactitude du temps de calcul. C’était vrai que les vieux avaient tendance à être très ponctuels. Peut-être pour être sûr de ne pas louper leur rendez-vous avec la mort. Enfin vu la tête du vieux Marcel, il avait du le louper à sa naissance.

« Bien, il nous reste 45 minutes pour tout préparer. Ça devrait être largement suffisant... Une fois dehors on pourra prendre notre temps pour le reste. Des questions ? »

Raven n’avait pas de questions du moins pour l’instant. C’était un peu son idée à la base et même si Eliott était un peu plus débrouillard qu’elle, elle arrivait très bien à suivre la situation. Le voyou maquillé fit craquer ses cervicales, ce qui arracha une grimace un peu dégoutée à Raven. A chaque fois elle s’imaginait que quelque chose de terrible allait se passer.
  


   
« Bien, rendez-vous devant le gymnase dans... »  
Eliott n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il fut coupé par le claquement de la porte qui s’ouvrit avec violence. La politesse de nos jours était vraiment à revoir, surtout chez les fils de bourges. Deux élèves entrèrent. Vu leur attirail ils semblaient appartenir au club de journalisme du lycée. Raven ne pouvait pas se sentir la plupart des membres du club, qui pourtant s’arrachaient ses photos. Le plus grand et le plus mince des deux s’appelait Jean-Eud, Raven avait oublié son nom de famille, mais elle se souvenait juste qu’il était aussi stupide que son prénom. Il était plutôt bien sapé, mais ses cheveux tirés en arrière, sa couche de gel fixation béton, et ses petites lunettes d’intello coincé lui donnaient un air hautain. L'autre était un peu plus rondouillard, la jeune fille ne l’avait jamais vu, ou alors elle ne s’en souvenait pas. Il portait également des lunettes et avait les cheveux bruns bouclés coupés courts. Il avait vraiment une attitude servile, et un air défaitiste. Probablement le genre à fuir la queue entre les jambes à la moindre difficulté.  

   
« Bonsoir Eliott Norels, Raven Ambroise ! Quelle chance de vous voir tous les deux ici ! »
 
Malheureusement Jean-Eud Machin se souvenait trop bien de son nom, et avait quelque chose à lui demander. Si ce n’était pas des photos qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Raven jeta un coup d’œil à l’horloge murale, il ne fallait pas non plus que les autres idiots leur fassent louper le rendez-vous avec la liberté !
« Je me présente, Jean-Eud Adelbbert, président du club de presse. »   


   
Ainsi c’était donc Adelbbert, mais peu importait, Raven aurait surement déjà oublié d’ici dix minutes. Il paraissait bien sûr de lui avec son ton pompeux, mais le fait qu’Eliott lui refuse une poignée de main lui fit ravaler sa fierté. Il lui lança un regard meurtrier, probablement vexé d’avoir été coupé dans sa phrase. Puis comme la jeune fille, il devait penser au temps qui tournait. Jiheu compris rapidement qu’il ne pourrait pas toucher la douce et blanche peau d’Eliott, et se racla la gorge nerveusement pour se donner une contenance. Raven entendit Keith ricaner. Ce dernier avait été totalement ignoré par les deux apprentis journaliste, et ça ne devait pas trop lui plaire. Un simple bonjour n’aurait pas été superflu, enfin…   
   
 
« Comme je le pensais... Et bien, voyez-vous nous rédigeons en ce moment un article de première page concernant les meilleurs élèves de tout Anthem-School ! Il semblerait que vous Eliott Norels, et vous Miss Raven Ambroise soyez parmi les meilleurs des meilleurs ! N'est-ce pas merveilleux. » dit-il, visiblement fier de lui-même. Keith semblant toujours faire partie du décors à ses yeux. « C'est pourquoi je me trouve ici devant vous. J'aimerais donc vous interroger sur vos méthodes de travail, vos habitudes en cours et votre vie extra-scolaire. Vous savez comment sont les lycéens, ils veulent toujours tout savoir hahahaha ! »
Raven poussa un soupir de découragement. Evidemment toujours à vouloir grappiller une quelconque information. Et qu’est-ce qui plaisait aux parents fortunés ? Les bons résultats scolaires pardis. Bien sûr on comprenait mieux pourquoi le jeune voyou déguisé en fille ne les intéressait pas plus que ça. Il n’y avait pas besoin de parler de ses résultats en chute libre ou de sa dernière altercation avec la grosse Vautrin pour comprendre. Comme tous les bourges, ces deux là traitaient comme de la merde ceux qui ne les intéressaient pas. Raven vit Keith lever les yeux au ciel, signe qu’il n’en avait pas grand-chose à faire. Eliott poussa un soupir à son tour, accompagné d’un sourire narquois. Il n’en avait rien à faire du rédacteur en chef, et ça se voyait bien.

Il avait l’air fermement décidé à l’ignorer royalement et se dirigea vers la porte, dans le but évident de prendre congé. Mais l’autre inconscient le reteint par le bras, risquant sa vie pour de maigres informations débiles pour un journal du même gabarit. Keith tiqua. Pas bon. Ne jamais embêter une star devant son garde du corps. Avec Eliott et Keith c’était pareil, comme la jeune fille avait pu le remarquer de nombreuses fois depuis le début de l’année. Et comme Jean-Eud ne semblait pas déterminé à lâcher, ce qui devait arriver arriva. Tandis que le journaliste gominé forçait le président du club de dessin à lui faire face, Keith s'approcha et lui mit un coup de poing sur le bras, sûrement pas aussi fort qu’il l’aurait pu, mais assez puissant pour lui faire lâcher prise, non sans le cri de fillette qui allait avec, ce qui fit ricaner Raven de manière assez peu féminine.   

   
Toute l’assurance de Monsieur Adelbbert s’envola aussitôt pour laisser place à une sorte de peur sourde. Il lui était difficile d’ignorer la racaille sombre maintenant qu’il venait de se prendre un coup. Keith semblait réellement furieux, et Raven pensa qu’elle préférait vraiment le compter parmi ses amis plutôt que ses ennemis. Jean-Eud lui, ne semblait pas penser sur le coup. Il était tétanisé, et deux mots devaient se bousculer dans sa tête : article, et fuir. Il serait probablement resté longtemps dans cette situation si son camarade rondouillard ne l’avait pas attrapé par la manche pour le tirer dans le couloir. Comme quoi, ça pouvait être utile de traîner avec un rebelle de la société aux yeux maquillés.   
   
 
Keith soupira visiblement épuisé de cette confrontation, ce qui fit rire Raven.  
   
« Alors on tient pas le coup face à un méchant rédacteur en chef ? » rigola-t-elle toute en tapotant amicalement l’épaule de Keith. C’était la première fois qu’elle se permettait un geste aussi familier avec le jeune voyou, et cela la fit légèrement rougir. Elle cacha sa gêne en regardant l’heure à nouveau.   
   
« Bon ils nous ont fait perdre du temps les deux zigottos. Eliott tu voulais qu’on se retrouve à quelle heure ? »   
   
Mais Raven avait à peine finit sa phrase que des éclats de voix se firent entendre dans le couloir.   
   
« Il me faut cet article coute que coute ! J’en ai rien à faire des résultats de cette petite pédale d’Eliott, mais son air de premier de la classe plait aux filles qui achètent le journal ! J’te rappelle que j’ai une dette à éponger ! Fais-le et j’te corrigerai ton devoir de Français la Vautrin y verra que du feu»   
   
« Ok c’est bon, mais t’as pas intérêt à me rouler sinon ça va mal aller. J’vais te l’éloigner ton gothicomescouilles »   
   
« Marc, ton langage quand même ! »   
   
« Tu as bien dis pédale… »   
   
« … Certes… »   
   
Et la porte s’ouvrit de nouveau dans un fracas du tonnerre, Raven, blasée, observa les visages de ses amis. D’après ce qu’elle pouvait voir, l’état d’Eliott frôlait le désespoir, et Keith semblait vraiment outré par tant de manque de savoir vivre. Marc grand, cheveux courts et blonds, les yeux bleu-vert et une musculature digne de celle du prof de sport. Peut-être pas remarque, mais pas mal quand même. Il était suivit par Jean-Eud qui tentait de cacher sa grande carcasse derrière la carrure de bœuf du blond. L’autre rondouillard avait probablement fuit dans une atmosphère plus sereine à son gout.   
   
« Alors Kekeith ? On a voulu faire du mal à mon copain ? Tu vas me suivre gentiment pendant qu’il interview tes deux camarades. C’est très important tu comprends ? » dit-il en faisant craquer ses jointures d’un air menaçant.   
   
Raven se sentait bouillonner. Keith avait beau ne pas être du genre à se faire intimider pour si peu, il y avait une limite au non-respect d’autrui. Elle serra les poings, se mordit les lèvres, puis craqua. Elle avait beau ne pas aimer les conflits, là c’était un peu trop à son gout !   
   
« Si tu crois qu’on va lui lâcher un mot à l’autre abruti tu te trompes lourdement, pas vrai Eliott ? »   
   
Elle jeta un regard vers son ami pour chercher son approbation. 
  
_________________


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 18:35 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

*Pédale ?!* se répéta Eliott comme un écho dans sa cervelle.

L'étudiant baissa la tête un instant, on aurait presque pu voir une aura ténébreuse meurtrière s'agiter autour de lui mais il se resaisit rapidement. Pour ce genre de vermine humaine, mieux vallait utiliser l'atout de l'ignorance. Cependant, un grand gorille aux cheveux blonds fit son apparition dans la pièce, suivit de très près par ce rat d'égoût de Jean-Eud. Il n'avait pas l'air comode.

« Alors Kekeith ? On a voulu faire du mal à mon copain ? Tu vas me suivre gentiment pendant qu’il interview tes deux camarades. C’est très important tu comprends ? » dit-il en faisant craquer ses jointures d’un air menaçant. 

Eliott ne put se retenir de rire. le pauvre "Marc" ne savait vraiment pas dans quel pétrin il était en train de se fourrer. Le genre de beau merdier où l'on n'en ressort pas indemne. Sa fierté risquait d'en prendre un coup dans les prochaines minutes. Le jeune homme jeta un oeil à son amie Raven, visiblement enervée par tant de culot et d'égoïsme.

« Si tu crois qu’on va lui lâcher un mot à l’autre abruti tu te trompes lourdement, pas vrai Eliott ? »

Celui-ci afficha un sourire en signe d'approbation.

« C'est ce qu'on va voir ! » s'écria le gorille en saisissant Keith Kristin par le col.

Il le traina sans difficulté à l'extérieur de la pièce mais le châtain ne s'inquiétait pas pour son ami, cependant, il ne pouvait pas supporter qu'on le traite comme un vulgaire chien de garde. Le rédacteur en chef s'approcha une nouvelle fois de Eliott, remontant nerveusement ses lunettes tandis qu'une goûte de sueur perlait sur son visage.

« Bien, où en étions-nous ? Ah oui, ça me revient. »

Le binoclard sortit son calepin de sa poche et s’apprêtait à ouvrir la bouche lorsque soudainement, son interlocuteur le saisit sauvagement par la cravate, rapprochant dangereusement son visage du sien pour qu’il puisse mieux goûter à sa colère. On pouvait apercevoir une veine prête à exploser de rage au niveau de sa tempe, cette fois-ci, il ne comptait pas garder son calme.

« Ecoute-moi bien Jean-truc, ton interview je m’en balance royalement. Le pire dans tout ça c’est que tu commences sérieusement à me chauffer les nerfs. Tu saisis ? Si j’étais toi je me casserais d’ici au plus vite, t’as pas l’air de comprendre dans quelle posture tu es et ton copain va pas tenir 5 minutes face à Keith. Je te laisse deux possibilités : soit tu dégages avec ton clep’s, soit je te refais le portrait tant et si bien que ta propre mère ne pourra pas te reconnaitre. Pigé ? » dit-il d’une voix calme mais ferme.

Le binoclard avala sa salive de travers et plia légèrement les genoux. Il était pas loin de flancher mais il respira un bon coup puis se redressa avant de reprendre d’un ton nerveux mais sarcastique.

« Ne me sous-estime pas Eliott Norels, mes parents sont très riches, un simple mot de ma part et tu… » commença t-il.

SBAFF ! *Oh ouais, ça fait du bien !*

Sa phrase même pas fini, une grosse claque vint lui retourner la tête. Ses lunettes volèrent à l’autre bout de la pièce et un petit cri aigüe se fit entendre. Il tomba littéralement à genoux, ses yeux commencèrent à s’humidifier.

« Et bien ? Tu transpires des yeux mon petit ? » ajouta t-il avec un sourire sadique avant de s'esclaffer comme un démon de l'enfer.

Il reprit définitivement son calme et s’adressa à Raven Ambroise d’un sourire bien plus doux.

« On est en retard Princesse, rendez-vous dans 10 minutes. »

A ces mots, il sortit prendre nouvelle de Keith et de son adversaire. Il espérait tout de même de pas avoir sous-estimé la force de ce gros singe et que son ami ne soit pas blessé.

« Keith ? »


_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 20:54 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

« Alors on tient pas le coup face à un méchant rédacteur en chef ? » rigola Raven toute en tapotant amicalement l’épaule de Keith.

Ce dernier la regarda, et lui offrit un sourire amusé. C’était la première fois qu’elle avait un geste aussi familier avec le jeune voyou, et le rouge aux joues, elle regarda l'heure, nerveuse.

   
« Bon ils nous ont fait perdre du temps les deux zigottos. Eliott tu voulais qu’on se retrouve à quelle heure ? »   
   
Mais Raven avait à peine finit sa phrase que des éclats de voix se firent entendre dans le couloir.   
   
« Il me faut cet article coute que coute ! J’en ai rien à faire des résultats de cette petite pédale d’Eliott, mais son air de premier de la classe plait aux filles qui achètent le journal ! J’te rappelle que j’ai une dette à éponger ! Fais-le et j’te corrigerai ton devoir de Français la Vautrin y verra que du feu»   
   
« Ok c’est bon, mais t’as pas intérêt à me rouler sinon ça va mal aller. J’vais te l’éloigner ton gothicomescouilles »   
   
« Marc, ton langage quand même ! »   
   
« Tu as bien dis pédale… »   
   
« … Certes… »   

Keith tourna la tête vers la porte d'où venaient les voix. L'adrénaline et l'excitation d'un combat commençaient à lui monter au cerveau, ce qui n'annonçait rien de bon...pour ces pauvres fils de rats.  

La porte s’ouvrit de nouveau laissant passer une sorte de catcheur blonds, suivit par Jean-Eud qui tentait de se cacher derrière son nouveau garde du corps.

   
« Alors Kekeith ? On a voulu faire du mal à mon copain ? Tu vas me suivre gentiment pendant qu’il interview tes deux camarades. C’est très important tu comprends ? » dit-il en faisant craquer ses jointures d’un air menaçant.

Le brun le regarda de la tête aux pieds avant de détourner le regard, dissimulant à peine un ricanement qui en disait long sur ce qu'il pensait de son adversaire.  

« Si tu crois qu’on va lui lâcher un mot à l’autre abruti tu te trompes lourdement, pas vrai Eliott ? » intervint Raven, outré de la situation.

Eliott afficha un sourire en signe d'approbation.

« C'est ce qu'on va voir ! » s'écria le gorille en saisissant Keith par le col.

Il le traina sans difficulté à l'extérieur de la pièce, et pour cause : le jeune voyou ne résista même pas face a cette démonstration de force inutile. Il était même plutôt content d'aller régler l'affaire hors de porté du regard de ses camarades.

Une fois dans le couloir, Marc plaqua violemment Keith contre le mur et leva le poing dans le but de lui refaire le portrait. Mais alors que le coup fusa vers lui, le jeune homme intercepta le poing du blond. D'un habile mouvement de poignet vers l'extérieur, la main gauche de Marc se retrouva fermement tenu par la main gauche de Keith alors que celui-ci enroula son bras droit, tel un serpent, autour du bras gauche du blond, pour finalement poser ses doigts sur la nuque du gorille. Le brun lui décocha un regard glacé qui fit frissonner Marc, avant de lui imposer une violente pression sur la nuque qui l'obligea, non seulement à lâcher son col, mais aussi à s'accroupir par terre sous la douleur. Keith profita de cette position de faiblesse pour lui assener un violent coup de pied en plein visage. Le  corps du gorille fut projeter en arrière et s'écroula lourdement sur le sol, le visage en sang.

Le jeune homme se craqua a nouveau les cervicales et afficha un sourire satisfait, une lueur dangereuse animant son regard. Il s'avança, menaçant, vers sa victime, toujours ce même sourire sadique peint sur sa figure. L'autre essaya de se relever en vain, et voyait, impuissant, le jeune rebelle s'approcher. La panique commença à déformer ses traits. Après un effort qui lui parut surhumain, Marc réussi à se mettre à genoux, mais c'était trop tard. Keith était trop près de lui à présent. Leur regards se croisèrent un instant, puis la tête du blond partie en arrière dans un craquement sinistre sous la force du coup de pied que le brun venait de lui envoyer. Le gorille tomba allongé sur le côté en hurlant de douleur, se tortillant par terre comme un asticot. Il cessa cependant de crier lorsqu'il vit les jambes de son adversaire près de lui, et leva difficilement les yeux vers Keith.

" Arrête ! T'es taré ma parole ! Aller aussi loin...dans une école !! T'es fou...! "haleta-t-il, les mains crispé sur son cou en bien mauvais état.

Le brun ne répondit rien et se contenta de regarder Marc comme s'il s'agissait d'une merde particulièrement nauséabonde, une expression à la fois dégoutée et méprisante sur le visage. Il leva un pied...

" Attend ! Fais pas ça putain !! Arrête ! Sil te plait ! Je m'excuse ! Je...OUAARFFGGH !! "


Mais Keith ne l'entendais plus. D'ailleurs même s'il pouvait l'entendre, il ne l'aurait surement pas écouté. Ce type lui rappelait les rats des quartiers chauds où il traînait plus jeune... Une bande de ramassis de mauviette qui de croit supérieur alors qu'en réalité... Les coups de pieds pleuvaient sur le ventre du gorille blond sans s'arrêter. Marc hurla de douleur plusieurs fois. Keith se mit a rire. Ses instincts barbares refaisaient surface et il frappa de plus en plus fort. Le blond cracha du sang. Le brun le saisit par le col pour l'achever à coup de poing avec un regard démentiel, lorsqu'une voix le stoppa net.

« Keith ? »

Ce dernier se figea. Et très lentement tourna la tête vers son ami. Depuis quand le voyait il dans cet état ? La prise de sa main sur le col serré de Marc se resserra nettement, ce qui arracha un gémissement étranglé à ce dernier.
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Raven Ambroise


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 48
Âge: 18
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 22:34 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

 
 
« C'est ce qu'on va voir ! » hurla Marc la bave aux lèvres, en attrapant Keith par le col de sa chemise. Il l’entraina sans grande difficulté dans le couloir, mais il semblait évident que le brun se laissait faire.  

Une fois qu’ils furent hors de vue le rédacteur en chef s'approcha dangereusement près d’Eliott, remontant ses lunettes de manière psychotique.

« Bien, où en étions-nous ? Ah oui, ça me revient. »


Jean-Eud s’arma de son calepin et d’un stylo et allait de nouveau ouvrir trop grand sa bouche lorsque Eliott en eut visiblement assez et l’attrapa par la cravate, froissant sa chemise au passage. Raven de là où elle était pouvait clairement voir une veine palpiter sur la tempe de l’artiste.  
  

« Ecoute-moi bien Jean-truc, ton interview je m’en balance royalement. Le pire dans tout ça c’est que tu commences sérieusement à me chauffer les nerfs. Tu saisis ? Si j’étais toi je me casserais d’ici au plus vite, t’as pas l’air de comprendre dans quelle posture tu es et ton copain va pas tenir 5 minutes face à Keith. Je te laisse deux possibilités : soit tu dégages avec ton clep’s, soit je te refais le portrait tant et si bien que ta propre mère ne pourra pas te reconnaitre. Pigé ? » dit-il d’une voix calme mais ferme.  
  
Raven n’avait jamais vu son ami dans cet état. En vérité, lorsqu’ils avaient de menus soucis de cet ordre c’était plutôt Keith qui s’occupait d’intimider la populace. Il semblait qu’une aura de noirceur s’échappait de châtain. Le rédacteur en chef s’étouffa avec sa salive et plia légèrement les genoux. On sentait qu’il était à deux doigts de craquer et de partir en courant comme le froussard qu’il était, mais dans un sursaut d’héroïsme il se releva et commença à menacer Eliott.

« Ne me sous-estime pas Eliott Norels, mes parents sont très riches, un simple mot de ma part et tu… »


Il n’aurait pas dû. Il n’eut même pas le temps de finir sa phrase qu’Eliott lui colla une claque qui fit valdinguer ses lunettes à l’autre bout de la salle. L’autre imbécile poussa un cri de hamster apeuré, et on sentait qu’il aurait donné tout l’argent de ses parents pour fuir dans un trou de souris. Les larmes lui montaient aux yeux inévitablement. Ce qui sembla provoquer en Eliott l’envie irrésistible de se moquer.

« Et bien ? Tu transpires des yeux mon petit ? »
  
  
Il éclata d’un rire démoniaque pendant quelques instants. C’est qu’il ferait presque peur. L’autre était toujours en train de chouiner à terre, mais personne ne semblait s’en soucier. Eliott sourit à Raven.

  
  
« On est en retard Princesse, rendez-vous dans 10 minutes. »

A ces mots, Raven sentit son cœur faire un petit bon de désarroi. Dix minutes c’était vraiment très peu de temps. Est-ce qu’ils pourraient vraiment éviter le vieux marcel, et aller récupérer des affaires pour la nuit ? Il fallait absolument que Raven aille chercher son démaquillant, elle ne pouvait pas se permettre de laisser son visage étouffer sous la poudre libre toute la nuit. Heureusement qu’elle se souvenait parfaitement où elle avait rangé la bouteille d’alcool, ça ne prendrait pas beaucoup de temps pour aller la chercher, et chopper au passage du répulsif à moustique, un duvet et le nécessaire pour prendre soin de sa peau.

« Keith ? »
  
  
   
  
Eliott était sortit dans le couloir prendre des nouvelles du ténébreux, et dans sa voix flottait comme un soupçon d’inquiétude. Raven calla sa pochette sous son bras et sortit à la suite de son ami, laissant le binoclard se noyer dans ses larmes.  
  
   
  
Quel spectacle macabre que celui de Keith les pompes teintes du sang de son adversaire. Le pauvre s’était fait massacré et agonisait à moitié étranglé entre les mains du voyou. Raven porta les mains à ses lèvres et étouffa un petit cri de surprise en laissant tomber sa pochette dans un fracas assourdissant, pour ne pas changer.  
  
« Oh mon Dieu… ! Keith lâche-le ! »  
  
A sa grande surprise, le garçon obéit d’un geste presque mécanique. Si quelqu’un le dénonçait il aurait probablement de très gros ennuis. Il fallait trouver un moyen pour que personne ne soit au courant. Mais ça n’allait pas être de la tarte, Marc allait forcément aller se plaindre…  
  
« Tu vas le regretter vaurien ! Je vais me plaindre au directeur, et il va te renvoyer. Je lui dirais que tu m’as agressé sans raison et que… »  
  
Maintenant que Keith ne le tenait plus comme une bête sauvage, le grand Marc avait retrouvé de sa superbe, et se permettait de sortir le grand jeu des menaces. Probablement que s’il avait pu continuer plus longtemps, les deux amis de Raven se seraient chargés de l’achever. Mais la jeune fille le stoppa net dans son torrent de paroles en l’air.  
  
« Tu ne vas pas faire ça quand même… » Raven mettait en application la technique "yeux de biche papillonnants". « Tu sais à quel point c’est difficile d’être à la hauteur et de remonter la pente, toi-même tu as du mal en français, au fond vous vous ressemblez un peu. Imagine-toi à sa place, tu n’aimerais pas qu’on te dénonce… »  
  
Raven se rendit vite compte qu’outre les yeux ce qu’elle faisait n’avait pas beaucoup d’effet sur le jeune homme, en fait il était trop occupé à compter ses battements de cils pour comprendre un traite mot de ce qu’elle disait, aussi elle changea aussitôt de tactique. Elle s’abaissa à la hauteur du blond, sortit un mouchoir en tissu de sa poche, et épongea le sang qui coulait de ses tempes.  
  
« Tu t’es bien battu, seulement Keith a eu plus de chance sur ce coup. Mais ça me décevrait vraiment si tu… te comportais comme un lâche en allant pleurer chez le directeur. En fait ça m’arrangerait vraiment que ni mon nom ni celui de mes amis ne parvienne aux oreilles de la direction. Oh et tu peux garder le mouchoir, c’est cadeau ♥»  
  
 Elle se pencha un peu plus, offrant une vue sur son décolleté à Marc pendant quelques secondes, puis se releva. Elle savait bien qu’il faisait partie de ces fans qui s’arrachaient à prix d’or les photos d’elles volées par le club de journalisme. Un peu de fanservice pouvait parfois ouvrir des portes. Puis elle se releva, certaine de son coup et adressa un grand sourire à ses camarades.  
  
« Bon on y va ? »  
  
Remettant une mèche de cheveux derrière son oreille elle alla récupérer sa pochette.  
  
   

_________________


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 23:15 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

Eliott ouvrit de grands yeux ronds à la vue de son ami dans un tel état de rage, d'autant plus qu'autant de violence ne semblait pas réellement nécéssaire. Pourquoi avait-il ce sourire satisfait ? C'était évident, il y prenait du plaisir. Le blondin ne montrait même plus aucun signe de défense mais le brun ne cessait pas les coups. Un simple mot sortit difficilement de la bouche de l'étudiant tant sa voix tremblait.

« Keith ? »

Celui-ci se retourna, l'air choqué. Se rendait-il compte de ce qu'il était en train de faire ? Eliott regarda ailleurs, mal à l'aise de soutenir le regard de son camarade et serra les dents. C'était une partie bien sombre de Keith Kristin qu'il venait de découvrir. Raven de part sa grâce fut l'intervention divine de la journée.

« Oh mon dieu ! Keith, lâche le ! »

Le garçon lâcha prise immédiatement. Le gros singe s'empressa de proliférer des menaces et dans tout ce qu'il disait, il n'avait malheureusement pas tord. Keith serait sévèrement puni et pas seulement par le directeur si sa victime décidait de porter plainte pour coups et blessures. La jeune fille se rapprocha du gorille saigné et entama une parade séductrice. Le châtain en fut d'ailleurs très étonné : elle agissait comme... Comme une femme !

« Tu ne vas pas faire ça quand même… » Raven mettait en application la technique "yeux de biche papillonnants". « Tu sais à quel point c’est difficile d’être à la hauteur et de remonter la pente, toi-même tu as du mal en français, au fond vous vous ressemblez un peu. Imagine-toi à sa place, tu n’aimerais pas qu’on te dénonce… » 

« Tu t’es bien battu, seulement Keith a eu plus de chance sur ce coup. Mais ça me décevrait vraiment si tu… te comportais comme un lâche en allant pleurer chez le directeur. En fait ça m’arrangerait vraiment que ni mon nom ni celui de mes amis ne parvienne aux oreilles de la direction. Oh et tu peux garder le mouchoir, c’est cadeau ♥»

*Ca ferait presque peur.* pensa t-il.

Elle se releva et adressa un grand sourire à ses camarades, laissant un Marc dégoulinant de bave au sol, reniflant comme un attardé le petit mouchoir en tissus.

« Bon, on y va ? »

« Tu vas pas me croire Raven, un instant j'ai manqué de croire que tu étais une vraie fille. » dit-il d'un air moqueur.

Alors qu'il esquivait un coup de poing viril de la belle, son regard se posa sur... Keith. Il semblait étrange tout à coup. Eliott baissa les yeux de nouveau et ne put s'empêcher de se sentir triste. Décidémment, il ne comprenait pas ce qui avait bien pu traverser l'esprit de son jeune ami.

*Je n'aurais pas dû le laisser l'emmener dans le couloir.* pensa t-il en se mordant la lèvre.

Jean-Eud sortit enfin de la salle de club en chouinant, le verre de ses lunettes légèrement fissuré. D'un geste élégant, il essuya son nez avec sa manche, posant son regard fixement sur son nouvel ennemi.

« Tu me le paieras Eliott Norels... Sniff... Snirrrff... » ajouta t-il avant de s'en aller.

*C'est ça retourne chez ta maman.*

Ils pouvaient enfin aller préparer leur soirée, ce n'était pas trop tôt. Les trois étudiants marchèrent dans le couloir d'un pas tranquille, il leur restait encore du temps, fort heureusement. Eliott se rapprocha de son ami, il se doutait bien que ça le tracassait qu'il l'ait vu dans cet état. Il le regarda un instant et sourit gentiment, tentant de lui faire comprendre que ce n'était pas si grave, bien qu'il ne voulait plus jamais le voir dans cet état. Il glissa ses mains dans celles de Keith et de Raven et les balanca bêtement d'avant en arrière, comme des enfants heureux de sortir de l'école.
 
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Keith Kristin
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 191
Âge: 18
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Juin - 00:04 (2010)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ] Répondre en citant

Tout semblait se passer au ralentit. Chacun de ses sens paraissaient amplifié à l'extrême. La voix tremblante d'Eliott résonnant dans ses oreilles jusqu'à créer un écho sordide le pétrifia. Son regard croisant le sien qui se détourna presque immédiatement...Le goût amère dans sa bouche... La sensation de serrer trop fort quelque chose...Puis le cri de Raven qui le fit brutalement revenir à la réalité...

« Oh mon dieu ! Keith, lâche le ! »

Le jeune homme ne put vraiment expliquer pourquoi, mais ses mains lâchèrent immédiatement sa prise et il se releva. Ses gestes étaient mécaniques, ses yeux ne parvenaient pas à se fixer sur quoi que ce soit et son esprit était dans le brouillard total... Une seule question lui traînait dans la tête.


* Comment ai-je pu perdre le contrôle de moi-même dans cet endroit ? * 

Il entendait à peine Marc vociférer ses menaces, voyait à peine Raven essayer de le faire taire d'une façon dont seules les femmes avaient le secret...Il avait l'impression d'être déconnecté du monde, que son corps y était mais que son âme s'était envolée...  
Keith essaya de se ressaisir, de faire le point sur ce qui venait de se passer... Il avait failli tuer ce pauvre type... Si ses amis n'étaient pas arrivé à temps il l'aurait surement fait... Les conséquences seraient lourdes a porter. Le jeune homme ne voulait même pas imaginer l'étendue de ce que cela impliquait. Cette peur... Il l'avait déjà ressentit la première fois qu'il avait envoyé quelqu'un à l'hôpital pour blessures graves. La police avait été très clair et ses parents odieux. Depuis, il s'était toujours arrangé pour ne jamais se faire choper par les flics. Mais si jamais il se refaisait prendre... Keith respira a fond. Son esprit recollait petit à petit avec son corps. Il pouvait au pire soudoyer Marc avec n'importe quoi... Lorsqu'il regarda dans sa direction, il vit Raven encore occupée à le dissuader d'en parler à la direction.
« Tu t’es bien battu, seulement Keith a eu plus de chance sur ce coup. Mais ça me décevrait vraiment si tu… te comportais comme un lâche en allant pleurer chez le directeur. En fait ça m’arrangerait vraiment que ni mon nom ni celui de mes amis ne parvienne aux oreilles de la direction. Oh et tu peux garder le mouchoir, c’est cadeau ♥»

Ces paroles semblaient toucher leur cible et le brun respira plus facilement. Il était devenu plus sensible depuis son entrée a Anthem school... Au collège, ce genre de situation lui aurait plût. Il était encore plus cinglé qu'actuellement et complétement immature... Chose qui s'était un peu arrangée depuis... Mais
 du coup il se sentait plus fragile. Il n'avait rien perdu de sa force physique, au contraire, mais son mental, lui avait été ébranlé... Keith secoua brusquement la tête. Il se devait d'avoir un esprit solide, dans le cas contraire il deviendrait fou.
Il releva la tête et vit Eliott le regarder puis détourner les yeux. Le jeune homme sentit immédiatement le malaise. Eliott avait l'air peiné. Évidemment, il avait vu ce qu'il n'aurait pas du voir... Il savait pourtant le passé de Keith, mais peut être qu'il n'imaginait pas que sa violence irait jusque là... Le brun baissa les yeux. Il avait vraiment merdé, c'était le cas de le dire...

L'autre rat sortit de la salle du club de dessin en chouinant. Apparemment, Eliott et Raven s'étaient bien occupés de lui... Ses lunettes étaient fissurées...

« Tu me le paieras Eliott Norels... Sniff... Snirrrff... » ajouta t-il avant de s'en aller.

Raven se tourna alors vers les deux garçons.

« Bon on y va ? »

Sans broncher, Keith suivit ses deux amis silencieusement. Ils marchèrent ainsi le long du couloir, se dirigeant vers leurs chambres pour prendre quelques affaires avant de se rendre au gymnase. Le jeune voyou ne remarqua pas son ami se rapprocher. Il sentit juste son regard sur lui, ce qui le gêna un peu, vu ce qui venait de se passer. Mais quand il croisa son regard, Eliott lui sourit gentiment. Le cœur de Keith s'allégea d'un seul coup. Son camarade glissa ses mains dans la sienne et celle de Raven et les balança bêtement d'avant en arrière, comme des enfants heureux de sortir de l'école, ce qui arracha un sourire à son ami. Après tout, ils allaient passer une bonne soirée ensemble, rien ne devait gâcher cet instant. Rien, ni personne.



[ Topic terminé, la suite dans la forêt, camping sauvage alcoolisé ]
_________________
Thought is free !



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:46 (2018)    Sujet du message: Après le club de dessin [ terminé ]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Les salles de classes. -> Les salles d'Arts, de Théâtre et clubs divers. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom