Anthem School  Index du Forum
Anthem School
Bienvenue. Anthem School est un forum RP, vous incarnerez un personnage masculin ou féminin, élève ou professeur de ce lycée bourgeois réputé.
 
Anthem School  Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot]
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Au delà des portes du lycée. -> Autres endroits.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 07:39 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

Il libéra ses mains de l'emprise du brun et le serra contre lui, son visage allant se nicher dans son cou. Eliott s'allongea contre lui et l'enlaca tendrement, caressant ses longs cheveux bruns au passage. Qu'ils étaient doux, il les caresserait toute la journée s'il le pouvait. Un silence pesant s'était installé, il se doutait bien que son professeur allait lui dire quelque chose d'important. Celui-ci ne se fit pas attendre.

"Je t'aime... Eliott. Je le pense autant qu'hier tu sais ?" glissa-t-il tout doucement.


L'étudiant se blotit un peu plus contre son amant, le coeur serré. Il ne savait quoi répondre à cette déclaration. Non pas que ce n'était pas réciproque, au contraire. Mais leur situation était compliquée, ce foutu rapport élève/professeur si mal vu au sein de l'école. Bien sûr, ceci resterait leur petit secret bien à eux, mais tout de même. Comment allait se passer la suite ? Le jeune homme savait très bien que le chinois ne le concidérait pas comme un vulgaire jouet, lui-même souhaitait voir cette relation continuer mais la situation le permettait-elle ? Il souhaitait de tout son coeur pouvoir revivre des moments magiques comme cette soirée.

"Je ne sais pas quoi dire... Je crois que tout ça me fait un peu peur. Je veux dire, ce qu'il va se passer ensuite." avoua t-il après quelques secondes d'hésitation.

Il se serra un peu plus fort contre lui, ne demandant qu'à se sentir en sécurité dans ses bras si rassurants.

"Mais je ne veux pas que ça s'arrête..." ajouta t-il plus timidement.

Eliott porta une main à son visage afin de cacher ses joues rouges. Lui, timide et gêné ? Du jamais vue. Il se sentait un peu ridicule, un peu fragile entre les bras de cet homme, mais tellement bien.




_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Juin - 07:39 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 08:02 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

Sai-Chuen su immédiatement que quelque chose n'allait pas de par la façon dont le jeune homme se collait sur lui. Bon. C'était une éventualité à laquelle il aurait dû penser, à laquelle il avait pensé sans jamais en avoir autant peur que maintenant. Il n'avait plus qu'envie d'aller se cacher.

"Je ne sais pas quoi dire... Je crois que tout ça me fait un peu peur. Je veux dire, ce qu'il va se passer ensuite."


Oui, le ensuite. Il y avait ça, en effet, Eliott avait toujours été brillant et l'était même par rapport aux sentiments.

Mais pourtant, ensuite, s'il le désirait, il y aurait l'amour. Des journées comme ça passées ensemble loin du monde entier, elles n'étaient pas impossibles. Des week end même s'il le fallait. Allait-il non seulement le croire...? Ou...vouloir le croire? C'était peut-être aussi une façon de lui dire qu'il n'avait envie que d'un coup d'un soir avec un de ses enseignants. Un de ces jailbaits.

Samuel était presque étourdi, il n'en pouvait plus. Toutefois, quand il s'apprêta à le repousser, la voix de l'autre résonna encore à ses oreilles.

"Mais je ne veux pas que ça s'arrête..."
ajouta t-il plus timidement.

*Dieu du ciel. Eliott...*

Samuel l'entoura amoureusement de ses bras et le serra fort contre lui, fermant durement les yeux, le visage blotti contre lui. L'autre se pressait à son corps, il gémit doucement, se sentant si faible devant lui. Contre lui. Comme s'il ne pouvait rien contre son homme, que toute tentative d'évasion lui était impossible. Son coeur ne le supporterait pas, son esprit non plus. Il l'aimait, il l'aimait, il l'aimait...

"Moi non plus. Rien ne s'arrêtera, je te le promet. Nous continuerons de nous voir, si tel est ton désir à toi aussi. Quitte à ce que je retourne à l'université en autre chose, je m'en fiche, ou que je change d'école, même...! Je me fiche des autres, j'ai besoin de toi Eliott, je t'aime..."
glissa-t-il d'un fin murmure aux accents exotiques.

Ses mains s'arrêtèrent au niveau de sa taille, il la caressa doucement, avec autant d'amour qu'il le pouvait.


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 08:30 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

"Moi non plus. Rien ne s'arrêtera, je te le promet. Nous continuerons de nous voir, si tel est ton désir à toi aussi. Quitte à ce que je retourne à l'université en autre chose, je m'en fiche, ou que je change d'école, même...! Je me fiche des autres, j'ai besoin de toi Eliott, je t'aime..." glissa-t-il d'un fin murmure aux accents exotiques.

Ses mains s'arrêtèrent au niveau de sa taille, il la caressa doucement, avec autant d'amour qu'il le pouvait.


Eliott entreprit de caresser du bout des doigts le bras de Samuel qui le caressait déjà avec toute la tendresse et la douceur dont il était capable. Il ria doucement à la remarque de son amant qui s'emballait déjà à la simple mention du mot "futur".

"Il n'est pas question que je fasse du sport avec un autre professeur." se contenta t-il de répondre.

C'est vrai, hors de question de laisser tomber ce cours qui malgré les durs efforts physiques à fournir sont une véritable libération morale. Un cours de sport avec Samuel Lee dans une journée suffit à faire oublier la dureté des autres cours. Aucun professeur dans le monde n'était capable d'avoir autant de joie de vivre que lui, aucun.

"On peut très bien se voir en cours, puis en cachette au gymnase ou bien à l'infirmerie ?" dit-il en souriant.

Ils étaient comme deux adolescents dont les parents les auraient interdit de se rencontrer. Et Eliott ne comptait pas le laisser s'échapper. Quelle idée, de vouloir changer d'école. Il l'enfermerait dans une cave humide et froide s'il le devait pour l'empêcher de faire quelque chose d'aussi stupide. Le châtain se pencha sur son amant et lui embrassa tendrement les lèvres, laissant ses cheveux recouvrir en partie le visage du chinois qui rougissait légèrement.

*Quelle tapette, c'est trop mignon.* pensa t-il, un sourire radieux collé au visage.

L'étudiant s'apprétait à l'embrasser plus passionnément quand quelqu'un toqua à la porte.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 26 Juin - 06:32 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

S’il avait souhaité quelque chose pour son avenir quand il était gosse, c’était bien à ça : une vie bien rémunérée et un amour dangereux. Dans tous les films qu’il avait vus, ceux comportant des relations prof-élève restaient ses préférés, ceux qu’il affectionnait le plus. Les romances coréennes, chinoises également même si elles étaient d’un romantisme à faire vomir. Après tout, durant ces soirées où il se sentait seul et pitoyable malgré ses acquis, hop une série d’amour chinoise et quelques mouchoirs. Ses rares copains le traitaient de greluche, de collégienne, mais quand on s’assume, les commentaires du genre ne font pas bien peur. Sai-Chuen Lee était en effet de ces gays flamboyant au foyer et plutôt fort en publique, surtout quand on jetait un œil à sa salle de bain et à tout ces produits miracles que lui envoyait sa belle-mère, la femme de son père par courrier directement de Chine. Des huiles de ci, de ça, des traitements spéciaux, des crèmes pour les cheveux et autres machins qui étonnamment fonctionnaient tous.

Revenons-en à nos moutons. L’asiatique écouta chacun des mots de la bouche du jeune homme.

Oui…il était son professeur et devait le rester, abandonner pour ce genre de choses serait une erreur qu’il regretterait surement, d’autant plus que sa vie était si belle depuis qu’il était devenu enseignant à Anthem School, et pas seulement parce qu’il y avait rencontré le mec idéal. Chacun de ces étudiants, des plus geek aux plus gros, des plus grognons aux plus bonbons étaient pour lui un rayon de soleil de plus dans sa journée. Avec lui, ils se dépassaient.

Eliott avait raison. Puis…il devait avouer que ses idées lui mettaient l’eau à la bouche.

Pendant un court moment, il pensa aux capotes qu’il faudrait trainer partout, mais quand il vit ce sourire innocent aux lèvres de son mec, SON mec, il s’enleva ça de la tête. Ils trouveraient. Professeur et élève seraient réunis, c’est tout ce qui comptait. Ils étaient ensemble en ce moment, ils étaient bien et il y aurait un lendemain à leur histoire. Comme dans un rêve, Samuel revit tout ces dramas coréens qui le faisaient tant rêver et sans avoir à attendre ou à aller chercher ce qu’il désirait, Eliott se pencha sur lui pour un baiser d’une infinie douceur. Sérieusement, ce jeune homme là allait le tuer. Il était…tout. Tout pour lui, pour ses aspirations, pour son cœur. Et de la façon dont il parlait, malgré les craintes qui l’habitaient, il l’aimait en retour. Le chinois n’en serait certain que quand il le lui dirait de vive voix, mais d’ici là, il était bien.

Le visage d’Eliott s’approcha à nouveau du sien, mais il entendit toquer à la porte. Les témoins de Jéhovah surement. Un grognement venant de la part de l’asiatique se fit entendre et il roula sur le côté.

Ces connards. Jamais moyen d’avoir la paix et même ses tactiques les plus fines ne fonctionnaient pas contre eux. On tentait de les recevoir en mandarin en portant autour du cou un bouddha pour qu’ils ne reviennent plus car de toute façon ils ne parlaient pas la même langue? ILS LUI ENVOYAIENT UN ESCADRILLON DE CHINOIS, CES CONS!!!

Bref. Il devait les repousser et donc, il se mêla les cheveux alors qu’on toqua une deuxième fois avec plus d’insistance, sorti une cravache de son tiroir et enfila rapidement une petite tenue en latex noir qui moulaient parfaitement ses fesses de dieu, un chapeau de policier et s’accrocha des menottes au poignet.

Tactique no587349872503784589037 : Hard gay attack.


Elle avait si bien fonctionné avec le vendeur de balayeuse de 72 ans…

Un clin d’œil dans la direction d’Eliott et il était parti.

« Tu vas voir, ces témoins de Jéhovah là n’en ont pas fini avec moi, je les attend de pied ferme…!!! »

C’est avec conviction qu’il ouvrit la porte avec un sourire carnacier, mais à la place de ces dames avec leurs bibles et leurs longues jupes, un mec se tenait devant lui...

Oh misère.

« HAHAHAHA Samy, t’es twop chou, laisse moi entwer!!! »
s’exclama un grand homme à la peau noire, aux cheveux rasés qui portait un pull rose et un chihuahua sous le bras bien sur habillé comme lui. Ses lèvres étaient disproportionnellement grosses et pleines de gloss, à un tel point qu’il était encore surprenant que sa tête tienne en place. Ses fesses aussi étaient immenses, ses dents blanches comme la farine et ses mains pouvaient surement contenir plus de 4 de ces petits chiens à frire.

L’expression de l’enseignant était ravagée et devant le mec qui se tenait face à lui, il ne pu que reculer et se taper une main contre le front.

« Gamba, pour l’amour de Dieu, je t’avais dit d’oublier mon numéro… »
soupira l’asiatique qui à côté du phénomène avait l’air d’un pygmée.

Muhammed Gamba Azizi. Il était surement la seule fréquentation que le chinois s’était permis d’avoir durant l’année qui venait de s’écouler. Entre vous et moi, sa queue était un monstre mystique, mais son cerveau pas plus gros qu’un pois chiche. À part ses chihuahuas, ses froufrous roses et Samuel, son monde n’était pas bien élargi. Il fallait toutefois avouer qu’il s’agissait la d’une pièce d’homme exemplaire, beau comme un cœur, bien sur si on l’habillait avec des fringues plus virils et surtout, si on lui retirait un peu de babines…

Paniqué, Samuel retira son chapeau, mais il était déjà aculé au mur tandis que le chihuahua préféré de Gamba, Ukulélé courrait avec son tutu à travers la jolie demeure de l’asiatique, une seule idée en tête : trouver le chat.

« T’es twop beau comme ça, mon coeuw…Comment t’as su que je me pwésentewais à ta powte? » articula-t-il, son gros accent africain contrastant avec celui coupé de Sam.

« Je ne t’attendait pas. Je t’avais même dit d’oublier mon numéro il y a un mois, tu te rappelle? »
Répondit-il sèchement.

Pour ceux qui se le demandent : oui, ce mec énerve profondément Samuel, et c’est le cas de le dire…

« C’est pouw ça que la dewnièw fois que je suis venu tu m’as gwondé comme aujouwd’hui et que nous avons finis entwelacés dans ton lit apwès avoiw baisé comme des animaux toute la nuit? » lui rappela le burkinabais.

Samuel voulait crever. Les immenses lèvres collantes du mec se rapprochaient des siennes, il l’avait clairement provoqué…

Eliott allait lui en vouloir à mort, surtout que totalement immobilisé contre le mur, il recevait maintenant le baiser fougueux de l'africain en manque.


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 26 Juin - 06:58 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

Samuel enfila un petit short moule burnes en latex noir ainsi qu'une casquette de policier assortie. Les menottes à ses poignets et la cravache n'arrangeait pas les choses. Eliott se claqua la main au visage, ce mec lui faisait honte des fois.

« Tu vas voir, ces témoins de Jéhovah là n’en ont pas fini avec moi, je les attend de pied ferme…!!! » marmonna t-il en s'en allant.

Décidemment, ce type était un vrai phénomène de foire. Mais il l'aimait tout de même. Après tout, ça ne serait pas la même chose s'il s'agissait d'un prof de mathématiques avec un balai coincé dans le derrière. Non, le châtain avait soif d'aventure et le chinois savait étancher sa soif.
Une voix maniérée mais très grave avec un accent étrange attira cependant son attention. Ca, ce n'était pas un témoin de Jéhovah, d'autant plus que Samuel semblait lui tenir la conversation.

Que faire ? Soulager sa curiosité et aller voir ou bien rester sagement ici ? Cette voix, ça ne pouvait absolument pas être quelqu'un du lycée, non quelqu'un de si peu distingué dans sa façon de parler n'avait aucune chance de travailler au sein de l'établissement. Eliott enfila son pantalon d'uniforme de travail et se dirigea à pas de loup vers la porte de la chambre entre-ouverte. Un chihuahua en tutu fit son apparition en poursuivant le pauvre chaton du professeur de sport.

*Qu'est ce que... C'est quoi ce truc immonde ??!* pensa le jeune homme, horrifié par cette créature.

Décidé à en savoir plus, il regarda de l'autre côté en tâchant de ne pas se faire remarquer. Effectivement, ce n'était pas un témoin de jéhovah. Il s'agissait d'un grand black aux lèvres protubérantes habillé presque comme le fameux chihuahua. L'étudiant grimaça de dégoût. Mais ce qui attira le plus son attention, c'est que le fameux black coinçait SON homme contre le mur. Une veine se gonfla instantanément sur sa tempe.

« C’est pouw ça que la dewnièw fois que je suis venu tu m’as gwondé comme aujouwd’hui et que nous avons finis entwelacés dans ton lit apwès avoiw b*isé comme des animaux toute la nuit? » dit la grosse tapette noire.

*Alors il est de ce genre là...* pensa le jeune homme, pris de doute.

Samuel Lee l'avait-il manipulé pour le mettre dans son lit ? Non, il ne pouvait pas croire quelque chose comme ça. Dans tous les cas, il ne resterait pas planté là à rien faire. Eliott ouvrit la porte et s'avança légèrement dans le salon.

« Ca va ? Je vous dérange pas ? » demanda t-il, une expression glaciale sur le visage.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 26 Juin - 08:01 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

Les terribles lèvres de l’africain qu’il était venu à apprécier de temps à autres, surtout sur sa bite étaient maintenant sur les siennes. Quel horreur, surtout qu’il n’avait plus besoin de lui…

La voix d’Eliott eut le don de lui donner la force herculéenne qui lui manquait pour repousser le mastodonte à la peau foncée, l’effort lui arrachant toutefois un grognement.

« Non mais dégage, tu ne vois pas que je suis avec un mec en ce moment, Gamba? C’est quoi ton problème, non c’est non, dégage, ne remet plus les pieds ici et surtout arrête de me texter!!! » insista le chinois en s’essuyant les lèvres et ses alentours qui brillaient tout autant que celles de la poufiasse aux chihuahua.

Comme il fallait s’y attendre, l’homme qui avait été écarté le regarda de ses grands yeux noirs maquillés de brillants, le visage triste et il posa sa main sur sa poitrine.

« Samuel, tu me blesse. Je te l’ai dit combien de fois que je t’aimais? »
commença-t-il.

Énervé, l’asiatique roula les yeux.

« Des centaines de fois, oui je sais et qu’est-ce que je te répondait à chaque fois? »

Gamba Grozizi baissa la tête, abattu.

« Que tu n’étais pas cewtain de wessentir la même chose pouw moi…Mais le westant du temps tu te taisais et le silence est apwobation tu sais…! » tenta-t-il en désespoir de cause, passant son regard d’Eliott à Samuel, de Samuel à Eliott.

Malheureusement pour lui, Sam alla saisir le chihuahua, le remit à son maître et surement plus par pitié qu’autre chose, il porta une main au visage de l’homme pour le lui caresser.

« Je ne t’aurais jamais menti…t’es un ami pareille tu sais mon vieux, mais…plus dans le sens ou tu l’étais, je suis désolé. »

Le noir énervé se dégagea de la main de l’enseignant qui malgré ce que l’on pouvait en penser eut un petit pincement au cœur, sachant ce que Gamba devait penser. Ils s’étaient longtemps fréquenté quand-même, il avait appris à le connaître et s’y était attaché. Le grand poireau câlina son petit chien, le regard dédaigneux vers Eliott.

« C’est ça hein, tu me fiche la pouw un gamin….? »

Un soupire se fit entendre, celui de l’asiatique alors que ses mains allèrent se poser sur ses épaules.

« Je ne te fiche pas là, je fais juste te dire que notre petite alliance est terminée et qu’on redevient des potes, Gamba, pourquoi tu ne comprends pas…! »

La grande folle s’énerva.

« Ah ouais hein, cette salope a une plus gwosse queue que moi et tu as décidé que c’était assez pouw me wemplacer? T’es qu’une pouffiasse, p’tit chinois de mewde!!! Et--- » jura-t-il avant que sa voix ne soit coupée nette par un coup bien frappé à la joue…


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 26 Juin - 08:25 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

Visiblement, le grand black effeminé était toujours fou amoureux de Samuel Lee. S'étaient-ils séparés récemment ? Samuel était-il toujours attaché à cette grande folle ? L'étudiant se posait un tas de question tandis que Grozizi machin truc exprimait encore et toujours ses sentiments pour le chinois. Le dit chinois semblait d'ailleurs décidé à se débarasser de l'intrus, ce qui au fond rassura légèrement le châtain. Cependant, son homme caressa le visage du black et ce geste enerva le garçon au plus haut point. Comment osait-il faire une chose pareil juste devant lui ? Décidemment, leur relation commençait mal. Non pas qu'il était jaloux, mais il y avait des choses à ne pas faire en sa présence d'une part, et d'autre part si ses ex petits-amis se mettaient à lui rendre visite ça n'allait pas si bien se passer qu'ils le disaient tout à l'heure dans la chambre.

*Meurs sale femelle...* pensa Eliott en fusillant l'homme du regard.

Il ne l'aimait pas et il semblait que c'était réciproque, vu la façon dont il le regardait.

« C’est ça hein, tu me fiche la pouw un gamin….? »

Un soupire se fit entendre, celui de l’asiatique alors que ses mains allèrent se poser sur ses épaules.


*Crève ! Crève ! Et ton chihuahua aussi ! Raaaah il m'énèrve !!!* jura t-il intérieurement. 

« Je ne te fiche pas là, je fais juste te dire que notre petite alliance est terminée et qu’on redevient des potes, Gamba, pourquoi tu ne comprends pas…! »

La grande folle s’énerva.

« Ah ouais hein, cette sal*pe a une plus gwosse queue que moi et tu as décidé que c’était assez pouw me wemplacer? T’es qu’une p*uffiasse, p’tit chinois de mewde!!! Et--- » jura-t-il avant que sa voix ne soit coupée nette par un coup bien frappé à la joue.


Samuel venait de lui coller une gifle monumentale en signe de mécontentement. Etait-il en colère que son ex petit-ami insulte son élève ? De toute façon, si ce n'était pas le chinois qui le faisait, Eliott n'allait pas résister longtemps à ses envies de meurtres à se faire insulter de la sorte par un inconnu. Qui plus est une demi-portion qui court après SON homme.

Si la peau de l'homme n'avait pas été noire, ils auraient sans doute pu le voir devenir rouge de colère. Comme il devait se sentir humilié. Eliott afficha un sourire satisfait et ne s'en cacha pas, son rival ne tarda pas à le remarquer, ce qui eut pour effet de le mettre un peu plus en colère. Le chihuahua, comme s'il ressentait les émotions de son maitre, se mit à aboyer bruyamment de sa sale petite voix de chien aigue.

*Saleté de bestiole.*

Oh non, ce matin il n'était pas de bonne humeur finalement. Au début il l'était, mais cela s'était rapidement envolé avec l'arrivée de cette chose aux grosses lèvres dégueulasses nommé Gamba quelque chose. La situation semblait sur le point de dégénérer entre les deux hommes, mais Eliott préféra ne pas trop s'emmêler pour ne pas gêner Samuel. Montrer sa supériorité à Gamba en le regardant simplement était bien suffisant, d'autant plus que cela marchait très bien.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 24 Juil - 23:39 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

Le toutou se mettait à japper, la grande folle rougissait (version noir : il noircissait) et semblait plus que insulté. Eliott semblait aussi sur le point de tuer quelqu’un même si son attitude se montrait zen et calme. Avec le temps et l’expérience, Samuel avait fini par sentir ce genre de trucs. Pratique être prof de gym…

Faire décamper Gamba une bonne fois pour toute, c’est tout ce qui comptait. Oui, il voulait rester ami avec lui, mais rendu là, est-ce que le prix à payer n’était pas trop élevé…?

Il ne pu que se retirer pour mettre une robe de chambre en soie par-dessus son déshabillé sexy et quand il revint quelques secondes à peine plus tard, il prit Eliott par les épaules et le colla avec douceur contre son torse, l’entourant de ses bras protecteurs. L’envie de lui embrasser l’épaule fut plus forte que oui et il regarda ensuite Gamba qui avait l’ait totalement ébahi.

« Tu te rappelle quand je te parlais d’Eliott? » demanda-t-il à la grande folle qui du coup fit oui de la tête sans lâcher un mot.

S’il l’aurait nié, ça aurait juste été moins gênant en fait, mais comme le chinois avait commencé à parler, il fallait qu’il finisse. Le rouge aux joues, il soupira et posa sa tête sur celle de son étudiant.

« Alors je fais les présentations à l’instant. Eliott, Gamba, Gamba, Eliott Norels. » dit-il à peine assez fort pour être entendu.

Gamba sembla alors plus crispé, les lèvres pincées. Sa colère était évidente, les larmes lui vinrent aux yeux.

« Mais tu n’avais pas dit que tu ne pouwwait jamais sowtiw avec lui? Qu’il était hétéwo ou un twuc dans le genwe? » s’exclama-t-il en pointant Eliott et en le détaillant avec dédain.

N’aimant pas son attitude, Samuel s’interposa entre les deux et s’avança vers Gamba, toujours tenant la main de celui pour qui son cœur battait, profondément mal à l’aise.

« Gamba, ce n’est pas de tes oignons alors sors d’ici. Eliott est mon petit ami et c’est tout, puis on a jamais été ensemble à la base, même si on a eu de bons moments ensemble..! Mais sérieusement, c’est pas le moment alors j’aimerais que toi et ton horrible cabot sortez d’ici. »

Son visage ne portait plus à la discussion et Gamba n’eut d’autre choix que de sortir de là, claquant la porte derrière lui tout près du pauvre félin qui faillit voir son nez se faire couper par la porte.

Une grande respiration plus tard, Samuel qui tenait toujours la main d’Eliott se retourna et le regarda droit dans les yeux avec une mine désolée. C’était un fiasco, cette matinée...mais avait-il vraiment envie d’accorder à la grande folle autant d’importance?

Il soupira et lui offrit un petit sourire.

« Désolé pour ce qu’il a dit, il n’est pas comme ça d’habitude. Mais ça me surprendrait qu’il revienne… » dit-il, la mine encore basse malgré ses efforts pour sourire.

En espérant qu’avec toute cette histoire, Eliott n’allait pas lui en vouloir…


Revenir en haut
Eliott Norels
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 216
Âge: 19 ans.
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Sep - 02:30 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

« Tu te rappelle quand je te parlais d’Eliott? » demanda-t-il.

« Alors je fais les présentations à l’instant. Eliott, Gamba, Gamba, Eliott Norels. » dit-il à peine assez fort pour être entendu.

Eliott ouvrit de grands yeux mais se contenta de rester silencieux.

« Mais tu n’avais pas dit que tu ne pouwwait jamais sowtiw avec lui? Qu’il était hétéwo ou un twuc dans le genwe? » s’exclama-t-il en pointant Eliott et en le détaillant avec dédain, les larmes aux yeux.

Alors Samuel Lee parlait de lui à ses amies grandes folles ? Depuis combien de temps ? Comment ? Pourquoi ? Quoi ???!!! Eliott ne savait vraiment plus quoi penser de toute cette histoire tandis que Samuel Lee s'interposait face à un Gamba des plus contrariés. Quelques éclats de voix plus tard, la grande follasse partait en claquant la porte. Le chinois soupira nerveusement et se tourna vers son étudiant, l'air désolé.

« Désolé pour ce qu’il a dit, il n’est pas comme ça d’habitude. Mais ça me surprendrait qu’il revienne… » dit-il, la mine encore basse.

« Je dois avouer que j'ai pas tout compris. » se contenta t-il de répondre.

Que penser de tout cela ? N'était-il qu'une sorte de trophée ? Non bien sûr, un professeur d'une si grande école ne pouvait prendre de tels risques pour une simple histoire de fesses. Certes, mais cette rencontre avait mis le châtain bien mal à l'aise et visiblement il n'était pas le seul. Calmement, il rassembla ses affaires.

« Ecoutez professeur, je pense que je vais rentrer à l'école. Vous devriez parler avec votre ami et mettre tout au clair. » dit-il en souriant.

Il n'aimait vraiment pas partir de la sorte après une nuit dans ce genre là, mais la situation devenait bien trop bizarre à son goût. D'autant plus que son camarade de chambre devait s'inquiéter à son sujet. Il s'approcha du chinois et déposa un tendre baiser sur sa joue.

« Merci. J'espère à très bientôt. » murmura t-il avant de s'en aller.

Il était temps de rentrer et de se reposer. Eliott s'appuya contre le fond de l'assensceur et soupira, attendant d'arriver au rez-de-chaussée. Arrivé en bas, des sanglots attirèrent son attention. Pas très loin de là, assis dans les sombres escaliers, Gamba tenait sa tête dans ses mains et pleurait toutes les larmes de son corps. Bien sûr, le jeune homme n'était pas du genre à s'atrister devant un tel déchet de la société. Il se demandait d'ailleurs comment Samuel Lee avait pu avoir une aventure avec une créature comme celle-ci. Blasé, il traca son chemin et se dirigea vers la sortie. Il trouverait bien un bus qui l'emmenerait jusqu'au pensionnat.


_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Sep - 19:27 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

"J'espère à très bientôt..."

Un baiser sur sa joue. Les mots résonnaient encore dans sa tête. "J'espère à très bientôt"...

Des "je t'aime" avaient été échangés, ils avaient partagés les même draps et Eliott devait absolument en finir? Le temps que Samuel réagisse, le beau jeune homme s'était poussé sans même qu'il ne puisse le rattraper. Une journée qui commence en couille vous dites...?

L'enseignant s'assit sur le lit et passa les mains dans ses cheveux, soupira et tenta de récapituler. Gamba avait mal, Eliott s'était enfui. Qui d'autre avait-il à part ces deux la? Oh oui....la petite créature poilue qui le regardait avec ses grands yeux à pupilles verticales.

Il saisi la chatte et la cala contre lui, son visage alla instinctivement s'enfouir dans la fourrure de l'animal qui lâcha un petit "Miou?", intriguée par l'attitude de son copain l'humain. Sam n'allait pas très bien, son petit coeur de chatte le savait.

Peu importe ce que l'on dirait, il s'en fichait, mais d'avoir vu Gamba partir comme ça lui avait fait du mal. Le grand noir et lui avaient été amis pendant si longtemps et sachant très bien ce qui était surement en train de se passer, le chinois enfila un jeans et un t-shirt, puis il prit sa course vers le parking où il trouva son grand ami en larmes. Pour ce qui était d'Eliott, il arrangerait cela plus tard.

Ses bras se passèrent autour de Gamba et il serra sa tête contre son torse.

"Désolé mon vieux...je m'en veux tellement de t'avoir fait mal, mais tu ne me laissait pas la chance d'en faire autrement..."


Un soupire se fit entendre et les grands bras du noir se passèrent autour de sa taille après un long moment d'hésitation. Il était toujours en larme, mais d'avoir son chinois près de lui semblait apaiser ses souffrances.

Samuel pour sa part posa un doux baiser sur le front de l'africain qui quelques secondes après répliqua par un de ses tendres baisers dont seul lui avait le secret....


Revenir en haut
Samuel Lee


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2009
Messages: 55
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Sep - 19:44 (2010)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot] Répondre en citant

[topic terminé]

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:55 (2018)    Sujet du message: Une fois rendu chez Samuel...[pv Elliot]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Anthem School Index du Forum -> Anthem School : Au delà des portes du lycée. -> Autres endroits. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom